International
URL courte
28270
S'abonner

Donald Trump a critiqué lundi l'Organisation des Nations unies pour sa bureaucratie et sa mauvaise gestion, appelant à une réforme. Et bien que Moscou soutienne l’idée de la réforme, les propositions avancées par le Président US ne représentent que l’«initiative d'un État» particulier, souligne le ministre adjoint russe des Affaires étrangères.

Moscou est favorable à la réforme de l'Onu, mais celle-ci doit être globale, a déclaré lundi le vice-ministre russe des Affaires étrangères Guennadi Gatilov.

«Bien sûr, nous nous prononçons pour la réforme [de l'Onu], mais nous estimons qu'elle doit être globale, et toutes les décisions liées à la réforme doivent être prises par les États membres dans le cadre d'un dialogue intergouvernemental», a indiqué Guennadi Gatilov.

Guennadi Gatilov a également noté que les propositions concernant la réforme de l'Onu formulées par Trump représentaient «l'initiative d'un État donné».

Donald Trump a critiqué lundi l'Organisation des Nations unies, la jugeant handicapée par la bureaucratie et sa mauvaise gestion, ce qui l'empêchait de mener à bien sa mission.

Une amélioration du fonctionnement de l'Onu se traduirait par exemple par une définition claire des objectifs de toute opération de maintien de la paix engagée dans le monde, a-t-il ajouté dans un bref discours prononcé dans le cadre d'une réunion consacrée à la réforme de l'Onu.

«Les Nations unies ces dernières années n'ont pas développé tout leur potentiel à cause de la bureaucratie et de la mauvaise gestion», a-t-il déclaré, cité par Reuters, faisant remarquer que dans le même temps, le budget de l'organisation avait augmenté de 140% et que son personnel avait plus que doublé depuis l'an 2000.

Lire aussi:

Trump va-t-il bombarder l’Iran pour éviter un nouvel accord nucléaire avec Biden?
L'armée américaine se préparerait à frapper l'Iran, selon un spécialiste israélien
Un homme tabassé par trois policiers à Paris, qui ont de plus menti dans leur rapport – vidéo choc
Tags:
ONU, Donald Trump, Guennadi Gatilov, Moscou, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook