Ecoutez Radio Sputnik
    drone

    Des médias révèlent l’ampleur de l'emploi de drones par la CIA contre les terroristes

    © AP Photo/ Kirsty Wigglesworth
    International
    URL courte
    17105858

    La Maison-Blanche est déterminée à étendre l’utilisation par la CIA des drones dans la planification, la préparation et la réalisation des attaques. En outre, selon NBC, la CIA utilise déjà des drones militaires, y compris en Syrie, au su de Donald Trump.

    L'administration Trump a doté la CIA de plus d'autonomie dans l'utilisation des drones contre les terroristes dans diverses parties du monde, indique la chaîne NBC se référant à ses propres sources non nommées au sein du gouvernement américain.

    Selon la chaîne, la CIA utilise déjà des drones militaires, y compris en Syrie.

    La Maison-Blanche est déterminée à étendre davantage l'utilisation par la CIA des drones dans la planification, la préparation et la réalisation des attaques, rapporte le NBC.

    Auparavant, le New York Times a annoncé que le directeur de la CIA Michael Pompeo cherchait à persuader le Président Trump de la nécessité d'étendre l'utilisation de drones dans la lutte antiterroriste à travers le monde, car les restrictions imposées à l'emploi de drones sous Barack Obama étaient contreproductives et limitaient la capacité de Washington à mener des opérations antiterroristes à l'étranger.

    D'après un rapport diffusé en 2016 par la Maison-Blanche, une centaine de civils ont trouvé la mort dans des frappes de drones américains au Pakistan, au Yémen, en Libye et en Somalie pendant sept ans. Dans le même temps, entre 2.372 et 2.581 terroristes ont été abattus par les drones américains sur cette même période.

    Le rapport ne prend cependant pas en compte le bilan des frappes effectuées en Irak et en Syrie.

    Lire aussi:

    Les vols des drones légers soumis à un contrôle en temps réel en Russie
    Quand les drones deviennent jets privés
    Le débat est clos: la France se dotera de drones armés
    Tags:
    drone, présidence américaine, CIA, Mike Pompeo, Donald Trump, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik