Ecoutez Radio Sputnik
    Raqqa

    Forces démocratiques syriennes: «nettoyer Raqqa de Daech en l’espace d’un mois»

    © Sputnik . HİKMET DURGUN
    International
    URL courte
    Situation en Syrie (automne 2017) (110)
    439
    S'abonner

    L’opération visant à libérer la ville de Raqqa du joug islamiste se poursuit déjà depuis plus de trois mois. Le porte-parole des Forces démocratiques syriennes (FDS) Mustafa Balli a brièvement décrit la situation dans la zone des combats pour Sputnik.

    À l'heure qu'il est, les combats pour la reprise de Raqqa aux terroristes de Daech se déroulent dans le centre de la ville, a déclaré à Sputnik Mustafa Balli, chargé de communication avec les médias des FDS.

    Les combattants des FDS à Raqqa
    © Sputnik . HİKMET DURGUN
    Les combattants des FDS à Raqqa

    «L'opération de reconquête de Raqqa se poursuit déjà depuis plus de trois mois, et le commandement des Forces démocratiques syriennes estime pouvoir nettoyer Raqqa de Daech en l'espace d'un mois», a indiqué l'interlocuteur de l'agence.

    Et d'ajouter que les combattants des FDS ne cessaient de progresser et avaient déjà libéré plusieurs quartiers dans le centre de la ville.

    Un combattant des FDS à Raqqa
    © Sputnik . HİKMET DURGUN
    Un combattant des FDS à Raqqa

    «Les terroristes de Daech sont à présent assiégés dans le parc de Reshit et dans l'enceinte de l'hôpital central. Lundi, les combattants des FDS ont réussi à évacuer du quartier de Revka, qui se trouve dans la zone d'hostilités, une centaine de civils et à les transférer en lieu sûr», a souligné M.Balli.

    Les observateurs constatent que l'étau se resserre sur Daech en Syrie, et les djihadistes n'y ont pratiquement plus aucune chance de survie.

    Dossier:
    Situation en Syrie (automne 2017) (110)
    Tags:
    combat, hostilités, civils, terrorisme, djihadisme, libération, opération militaire, Etat islamique, Sputnik, Forces démocratiques syriennes (FDS), Mustafa Balli, Raqqa, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik