Ecoutez Radio Sputnik
    Le chef de la diplomatie allemande, Sigmar Gabriel

    Berlin veut lever les sanctions antirusses avant le plein respect des accords de Minsk

    © REUTERS/ Axel Schmidt
    International
    URL courte
    181140202

    Le chef de la diplomatie allemande, Sigmar Gabriel, a proposé d’atténuer les sanctions contre la Russie en cas de succès de la mission de l’Onu dans le Donbass, et sans attendre la pleine application des accords de Minsk.

    Il y a 6 mois, Sigmar Gabriel, ministre allemand des Affaires étrangères, avait proposé à Vladimir Poutine d'envoyer une mission de paix dans le Donbass et a livré au cours d'une interview ce que le Président russe lui a récemment répondu.

    «Il vient d'accepter cette proposition. Bien sûr, on n'est pas encore parvenu à un consensus sur tous les aspects de la mission des "casques bleus" de l'Onu. Mais la Russie fait un grand pas vers nous. Nous devons saisir cette occasion et dire: mettons-nous d'accord sur la forme de la mission de paix. Si par conséquent on réussit à rétablir la paix, nous devons commencer à atténuer les sanctions contre la Russie et aider l'Ukraine à reconstruire le Donbass», a-t-il affirmé.

    Toujours selon M. Gabriel, l'UE a besoin de «redémarrer la politique de détente avec la Russie».

    «Les Russes ont ouvert la porte, nous ne pouvons pas la fermer, au contraire, nous devons essayer de continuer à l'ouvrir plus largement», a souligné le chef de la diplomatie allemande.

    Avec ceci, M. Gabriel ne juge pas qu'il soit nécessaire d'attendre la pleine application des accords de Minsk pour lever les sanctions antirusses.

    Les accords de Minsk sont une série de documents sur la désescalade du conflit dans l'est de l'Ukraine qui ont été adoptés depuis septembre 2014 par le Groupe de contact international dans la capitale biélorusse.

    En vertu des accords de Minsk, Kiev devait mettre en place une réforme constitutionnelle avant la fin de 2015 ainsi que procéder à une décentralisation et adopter une loi accordant un statut spécial aux régions de Donetsk et de Lougansk. Ces engagements n'ont pas été remplis par les autorités ukrainiennes. Les échanges de tirs continuent dans l'est de l'Ukraine. De son côté, Kiev a reconnu que les militaires ukrainiens menaient une offensive dans le Donbass.

    La Russie se voit régulièrement appeler par différents responsables politiques à respecter les accords de Minsk. Qui plus est, leur application est une condition sine qua non pour la levée des sanctions économiques décrétées contre la Russie. Moscou a à plusieurs reprises souligné qu'il ne participait pas au conflit interne ukrainien dans le Donbass.

    Lire aussi:

    «Seule l’Ukraine peut arrêter la guerre civile en respectant les accord de Minsk»
    L'idée de forces de maintien de la paix en Ukraine va vers la levée des sanctions
    L'application des accords de Minsk n'est pas une obligation unilatérale de Moscou
    Tags:
    accords de Minsk, sanctions antirusses, levée des sanctions, Vladimir Poutine, Sigmar Gabriel, Russie, Allemagne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik