Ecoutez Radio Sputnik
    Situation à Deir ez-Zor, image d'illustration

    Un convoi humanitaire iranien essuie des tirs de mortiers à Deir ez-Zor

    © Sputnik. Michail Voskresensky
    International
    URL courte
    15042

    Un convoi iranien transportant de l'aide humanitaire a essuyé des tirs de mortiers à Deir ez-Zor, en Syrie, rapporte un correspondant de Sputnik sur place.

    Au moins cinq personnes ont été blessées par des tirs de mortier sur une colonne de véhicules transportant de l’aide humanitaire. L’attaque a eu lieu devant le siège de la mairie de la ville syrienne de Deir ez-Zor.

    Deux obus de mortiers ont explosé juste à côté de camions, dans une rue centrale de la ville, blessant un conducteur et au moins quatre passants.

    «Le convoi arrivé aujourd’hui à Deir ez-Zor a acheminé dans la ville de l’aide humanitaire iranienne. Outre des denrées alimentaires, plus de 20 tonnes de médicaments y ont été livrés. Toutefois, le pilonnage survenu aujourd’hui a prouvé une fois de plus que les terroristes de Daech n’avaient pas de principe. Leur objectif se limite à l’assassinat de civils», a-t-il été indiqué à Sputnik à la mairie de la ville.

    Le 5 septembre, les forces syriennes ont brisé le siège de Deir ez-Zor et sont entrées dans sa partie nord. Le blocus de la base aérienne de Deir ez-Zor a été brisé quatre jours plus tard par des unités syriennes placées sous le commandement des généraux Issam Zahreddine et Souheil al-Hassan.

    Grâce au soutien de l'aviation et de l'artillerie, l'armée est parvenue à reprendre plusieurs hauteurs, mettre hors d'usage des équipements des terroristes de Daech et détruire certaines de leurs positions fortifiées.

    Lire aussi:

    Un important entrepôt de munitions de Daech liquidé dans le centre de Deir ez-Zor
    Voici comment l’aide humanitaire longuement attendue, arrive à Deir ez-Zor (vidéo)
    Diplomatie syrienne: la Russie n’envisage pas de créer une base militaire à Deir ez-Zor
    Tags:
    mairie, convoi, pilonnage, aide humanitaire, Daech, Deir ez-Zor, Iran, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik