International
URL courte
3430
S'abonner

L’ex-chancelier allemand Gerhard Schröder s’est déclaré sûr que compte tenu de la situation internationale actuelle, quiconque arrivera au pouvoir en Russie dans l’avenir, il ne se prononcera pas pour que la Crimée sorte du pays.

«Je prévois qu'aucun Président russe n'exclura désormais la Crimée de la Russie», a déclaré Gerhard Schröder dans une interview accordée au magazine Stern.

Il a également affirmé que les relations entre la Russie et l'Allemagne pourraient s'aggraver.

«Dans le contexte de notre histoire commune, beaucoup de Russes sont déçus par la position allemande, et notamment de la politique de sanctions qu'elle a mis en place», a-t-il conclu.

Auparavant, les médias avaient annoncé que l'ancien chef du gouvernement allemand (1998-2005), qui occupe depuis 2005 des fonctions chez le géant gazier russe Gazprom, devrait prendre fin septembre un poste de «directeur indépendant» chez le groupe Rosneft visé par les sanctions occidentales depuis 2014.

Pour M.Schröder, l'intégration de la Russie et de son secteur énergétique dans l'économie internationale revêt une grande importance. Selon lui, Rosneft a des intérêts en Allemagne, notamment dans l'est du pays.

Lire aussi:

Une rencontre entre Parly et son homologue britannique aurait été annulée sur fond de crise des sous-marins
Un homme frappé au sol par un policier lors d'une intervention en Seine-Saint-Denis, ouverture d'une enquête - vidéo
La lettre envoyée par Darmanin à la maison d’édition Nawa
Un avion militaire s'écrase dans une zone résidentielle au Texas - images
Tags:
Russie, Allemagne, Crimée, Vladimir Poutine, Gerhard Schröder, interview
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook