Ecoutez Radio Sputnik
    Hassan Rohani à la 72e Assemblée générale des Nations unies

    «Absurde et malveillant»: Rohani juge le discours de Trump indigne de l'Onu

    © REUTERS/ Eduardo Munoz
    International
    URL courte
    72e session de l'Assemblée générale de l'Onu (22)
    152332490

    Le Président iranien a dénoncé les propos agressifs prononcés par Donald Trump hier à l'Assemblée générale de l'Onu. Selon Hassan Rohani, ils ne correspondent pas à la nature même de l'organisation.

    L'Assemble générale de l'Onu n'est pas l'endroit convenable pour les discours absurdes et remplis de haine, a réagi le Président iranien Hassan Rohani suite à l'intervention de Donald Trump.

    «La rhétorique absurde et malveillante remplie de déclarations déraisonnables, prononcée hier devant l'Assemblée, ne doit pas avoir lieu à l'Onu, qui a été créée afin de renforcer la paix et le respect entre les pays. Elle va à l'encontre des exigences de nos États pour que cet organe mondial puisse unir des gouvernements afin de lutter contre les guerres et la terreur», a-t-il déclaré.

    Intervenant lors de la 72e Assemblée générale des Nations unies, Donald Trump avait dénoncé l'accord sur le nucléaire iranien comme la pire affaire de l'histoire des États-Unis, affirmant que la République islamique est «un pays marginal qui exporte principalement la violence, l'effusion de sang et le chaos». Il avait également promis d'«anéantir» la Corée du Nord si elle devenait une menace pour les États-Unis, insistant sur le fait que Washington était «prêt, veut et peut le faire», tout en espérant que ceci ne s'avérerait pas nécessaire.

    Dossier:
    72e session de l'Assemblée générale de l'Onu (22)

    Lire aussi:

    Une violation de l'accord nucléaire par les USA ouvrira à l'Iran la voie à «toute action»
    Trump tenté de sortir de l’accord sur le nucléaire iranien
    Washington révèle sa façon de «combattre» l’Iran
    Tags:
    Assemblée générale des Nations unies, Donald Trump, Hassan Rohani, Iran, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik