International
URL courte
13124
S'abonner

Des membres de la Mission spéciale de surveillance (SMM) de l’OSCE ont été attaqués à plusieurs reprises par des chiens près d’un poste-frontière ukrainien après qu’un responsable ait lâché les animaux en dépit des demandes de la SMM, relate le site officiel de l’organisation.

Le 17 septembre, une patrouille de la Mission spéciale de surveillance (SMM) de l'OSCE a été victime de l'agressivité de chiens déployés sur un poste-frontière ukrainien de la région de Kherson, dans le sud de l'Ukraine, indique un rapport publié sur le site officiel de l'organisation.

Quand le personnel de la SMM de l'OSCE a tenté de s'approcher de ce poste-frontière ukrainien, trois chiens en sont sortis en «montrant un comportement agressif qui a empêché la patrouille de marcher vers le point de contrôle», précise le document.

«Lorsque la SMM a demandé à un responsable de rappeler les chiens, il l'a fait, après quoi, il les a relâchés encore deux fois, les animaux ayant couru agressivement après la patrouille», souligne l'organisation.

Les membres de la Mission spéciale de surveillance (SMM) de l'OSCE n'ont pas été blessés et ont quitté la zone en toute sécurité, relate-t-on sur le site.

La Mission spéciale de surveillance (SMM) est une mission civile qui surveille la situation en Ukraine et fait des rapports sur ce qui se passe dans la région. Selon les accords de Minsk, les observateurs doivent avoir un libre accès aux zones frontalières.

Lire aussi:

Un grand requin blanc surgit devant un bateau de pêcheurs, le capitaine «choqué» – vidéo
«Je reconnais ma faute»: ce golden retriever fait le coupable devant sa propriétaire
L'armée de Haftar annonce avoir détruit un navire turc transportant des armes - vidéo
Ce métal sept fois plus cher que l’or est menacé par les voitures électriques
Tags:
chiens, mission, gardes-frontières, OSCE, Ukraine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook