Ecoutez Radio Sputnik
    Le Donbass

    Moscou à Kiev: qualifier la Russie d’«agresseur», mauvaise stratégie pour négocier la paix

    © Sputnik. Valeriy Melnikov
    International
    URL courte
    10707212

    Le fait que l’Ukraine ait qualifié la Russie de «pays agresseur» contredit la situation réelle dans le Donbass, a déclaré le porte-parole du Président russe Dmitri Peskov, ajoutant que de tels propos ne favorisaient pas le compromis sur le déploiement de forces de maintien de la paix dans la région.

    Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a commenté jeudi le projet de résolution ukrainien sur le déploiement de casques bleus dans le Donbass.

    Le Président ukrainien, Piotr Porochenko, a demandé mercredi à l'Onu de déployer des forces de maintien de la paix dans le Donbass dès que possible et a soumis un projet de résolution sur les casques bleus au Conseil de sécurité.

    D'après le Kommersant, le projet exige d'inclure le libellé «opération d'imposition de la paix», ce qui, selon la partie ukrainienne, confirme «le rôle de la Russie en tant qu'agresseur». La Russie est prête à faire des compromis raisonnables sur la question de la mission de sécurité de l'Onu dans le Donbass, mais les tentatives de qualifier la Russie d'«agresseur» sont inacceptables et ne laissent pas de place aux manœuvres, a déclaré M.Peskov.

    «Avec une position selon laquelle la Russie serait un agresseur, bien sûr, cela laisse peu de marge de manœuvre. Cette position est absolument contraire à l'état réel des choses. La Russie ne fait pas partie de ce conflit, elle joue, avec d'autres pays connus, le rôle de garant de la mise en œuvre des documents fondamentaux (…) des accords de Minsk», a déclaré le porte-parole lors d'une conférence de presse.

    Intervenant devant l'Assemblée générale de l'Onu, le Président ukrainien Piotr Porochenko avait souligné que le déploiement de casques bleus de l'Onu à la frontière russo-ukrainienne était une condition sine qua non du mandat de la mission de paix dans le Donbass.

    Vladimir Poutine avait précédemment déclaré qu'il soutenait l'idée de dépêcher en Ukraine des forces de maintien de la paix, qui pourraient assurer la sécurité de la mission de l'OSCE dans la région. Ces forces devront être uniquement chargées d'assurer la sécurité des observateurs de l'OSCE et déployées sur la ligne de démarcation et nulle part ailleurs, a-t-il indiqué. Vladimir Poutine a précisé que la décision appropriée ne devait être prise qu'après le désengagement des parties et le retrait du matériel lourd, en établissant un contact direct avec les représentants de la République populaire de Donetsk et de la République populaire de Lougansk.

    Lire aussi:

    Kremlin: Kiev freine la mission de forces de maintien de la paix dans le Donbass
    Selon Moscou, une mission de l’Onu à la frontière russo-ukrainienne est dénuée de sens
    Donetsk révèle pourquoi Kiev a besoin des forces de maintien de la paix dans le Donbass
    Tags:
    maintien de la paix, ONU, Dmitri Peskov, Piotr Porochenko, Russie, Donbass, Ukraine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik