Ecoutez Radio Sputnik
    réseaux TIC

    USA Today: ingérence de la droite US et non de «hackers russes» dans l'élection allemande

    © Sputnik. Alexey Malgavko
    International
    URL courte
    3566100

    Ce ne sont nullement les soi-disant «hackers russes» qui veulent s'immiscer dans les élections législatives en Allemagne, affirme USA Today. C'est la droite radicale américaine et allemande qui tente d'user de leur influence, indique le quotidien.

    Des trolls et propagateurs extrémistes tentent d'influencer le résultat des élections en Allemagne, mais, selon les analystes, la Russie n'y est pour rien, affirme USA Today. En réalité, la propagande sur Internet est faite par la droite radicale américaine.

    Des informations en ce sens sont parues moins d'une semaine avant les législatives allemandes qui seront très probablement remportées par l'actuelle chancelière, Angela Merkel.

    «Pour le moment, nous n'avons pas relevé d'activité particulière de la part des Russes», a reconnu le professeur de l'Université technique de Munich, Simon Hegelich.

    Au contraire, après avoir analysé 300 millions de posts sur Twitter, il a constaté que de nombreux messages avec le hashtag #AltRight, abréviation de droite alternative américaine, avaient été envoyés depuis l'Allemagne.

    «On peut affirmer que nombre de ces messages sont inspirés par le mouvement américain d'extrême-droite», a-t-il ajouté.

    Des sympathisants de droite tentent de dénigrer les principaux candidats, que ce soit Angela Merkel ou son rival, le social-démocrate Martin Schulz, et de nombreux messages arrivent des États-Unis, d'où l'impression que les droites allemande et américaine essayent d'influencer les électeurs allemands. Certains messages pourraient avoir trait à «l'ingérence russe», mais c'est difficile à prouver, a reconnu Simon Hegelich.

    D'après certains experts, le parti de la droite conservatrice Alternative pour l'Allemagne (AfD) n'a aucune chance de remporter les élections, mais s'il continue de faire pression sur les élites, la situation pourrait changer.

    Le directeur du Digital society institute de l'école de commerce ESMT de Berlin, Sandro Gaycken, estime pour sa part que la droite cherche à s'immiscer dans les débats sur les élections allemandes sur différents réseaux sociaux. Ainsi, selon lui, les simples utilisateurs allemands qui cherchent des groupes pour discuter politique se voient automatiquement recommander des partis de droite comme l'AfD qui, selon les analystes politiques, fera son entrée au parlement. Sandro Gaycken a lui aussi souligné qu'il n'avait aperçu «aucune trace de Russes».

    Alors que les services de renseignement allemands avaient précédemment fait part de leurs craintes relatives à une éventuelle ingérence russe au cours des élections fédérales en Allemagne, qui se dérouleront le 24 septembre, le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a rappelé qu'aucune preuve n'avait jamais été présentée à ce sujet.

    Lire aussi:

    Le succès de l'AfD est «un choc historique» qui pourrait être «salutaire» pour l'Allemagne
    Poutine félicite Merkel à l'occasion de sa victoire aux législatives
    L'AfD promet de «faire la chasse à Mme Merkel»
    Tags:
    ingérence, hackers, élections législatives, Alternative pour l'Allemagne (AfD, parti populiste allemand), USA Today, Sergueï Lavrov, Martin Schulz, Angela Merkel, Munich, Berlin, États-Unis, Allemagne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik