International
URL courte
123
S'abonner

Voulant immortaliser son prénom en l’accolant à celui du 16e Président des États-Unis Abraham Lincoln, un ressortissant kirghize n’a pas hésité à le graver sur le monument, érigé en honneur du célèbre dirigeant américain. Toutefois, ce geste qui lui paraissant naïf coûtera au gouvernement américain la somme rondelette de 2.000 dollars.

Une des colonnes du mémorial bâti en hommage au 16e Président des États-Unis, Abraham Lincoln, a été vandalisé par Nurtilek Bakirov, un ressortissant du Kirghizstan de 21 ans qui faisait ses études à Washington, ont rapporté des médias locaux.

Le jeune homme, accusé de vandalisme, a été interpellé par la police. Lors de sa conversation avec le représentant de l'ambassade kirghize à Washington, il a confirmé avoir gravé son nom à l'aide d'une pièce de monnaie.

D'après les estimations des représentants diplomatiques, le prix des dégâts s'élèverait ainsi à quelque 2.000 dollars (1.680 euros).

L'audience aura lieu fin octobre.

Le mémorial d'Abraham Lincoln fait partie des lieux placés sous très haute surveillance dans la capitale américaine.

Lire aussi:

Didier Raoult estime que le Covid-19 est désormais l'une des maladies respiratoires les moins graves - vidéo
D’où provient le nitrate qui a provoqué les explosions à Beyrouth?
Possible deuxième vague de Covid-19: «Il faut cesser d’accuser la population»
Les autorités libanaises ont déterminé l’origine des explosions à Beyrouth
Tags:
monument, vandalisme, police, Abraham Lincoln, Washington (Etat), États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook