International
URL courte
Attentats à Bruxelles (142)
470
S'abonner

Un policier bruxellois suspecté d'avoir été en contact avec le frère du commanditaire présumé des attentats du 22 mars 2016 a été arrêté lundi pour violation du secret professionnel.

Un agent de police de la zone Bruxelles-Nord a été placé sous mandat d'arrêt pour avoir contacté l'un des principaux suspects des attaques du 22 mars de Bruxelles via WhatsApp, rapporte jeudi La Dernière Heure.

Selon les médias belges, l'intéressé était en contact avec Yassine Atar, frère d'Oussama Atar, qui est suspecté d'être le commanditaire des attentats du 22 mars à Bruxelles. Les frères Atar sont également les cousins des frères El Bakraoui, qui se sont fait exploser à Zaventem et Maelbeek.

Contacté par Sputnik, le parquet de Bruxelles a confirmé l'arrestation du policier.

«Je suis en mesure de confirmer qu'il a été arrêté et inculpé de violation du secret professionnel. Je ne peux cependant pas confirmer sa liaison avec les terroristes», a fait savoir la porte-parole du parquet.

Les trois attentats-suicides à la bombe perpétrés le 22 mars 2016 à Bruxelles ont fait 32 morts (hors kamikazes) et 340 blessés. Revendiqués par Daech, ces attaques terroristes sont les plus meurtrières commises jusqu'alors en Belgique.

Dossier:
Attentats à Bruxelles (142)

Lire aussi:

Deux explosions retentissent à Beyrouth, des morts et des blessés - vidéos
En continu. Le bilan de l'explosion à Beyrouth s'alourdit à 78 morts et près de 4.000 blessés
Trump désigne «la plus grande erreur» de l’Histoire des États-Unis
Tags:
policier, arrestation, attentat, terrorisme, corruption, attentats de Bruxelles, Oussama Atar, Khalid El Bakraoui, Ibrahim El Bakraoui, Bruxelles, Belgique
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook