Ecoutez Radio Sputnik
    L'échecs. Image d'illustration

    Pendant que Poutine mate l’Europe… l’Occident mate la Russie!

    CC0 / Pixabay
    International
    URL courte
    La Main du Kremlin
    4611923580

    Scandale dans le landerneau médiatique! RT va prochainement lancer sa chaîne de télévision en France, qui est accusée, avant même de diffuser, d’être un outil de manipulation de l’opinion au service de la Main du Kremlin. En revanche, qu’une dizaine de médias occidentaux émettent à destination du public russe est tout à fait normal.

    À l'instar de ces membres du Congrès américain qui ont accusé radio Sputnik d'influencer les élections… six mois avant de commencer à émettre, la presse française sait déjà à quoi s'en tenir avec la chaîne de télévision RT, qui va débuter la diffusion de ses programmes en France en décembre prochain. Ce média public russe, c'est forcément La Main Du Kremlin, qui de ses doigts habiles, va manipuler la fragile opinion française, à coups de fake news, de calomnies et d'information prorusses.

    C’était par exemple le sens de certaines questions posées par nos confrères de Ouest France à Xenia Fedorova, présidente de RT France.Nos confrères des Inrockuptibles font même leur Une sur le sujet, avec un inquiétant portrait du Président russe et un titre des plus sobres: «Poutine vous mate».

    ​Étonnant qu'aucun de nos confrères ne s'insurge avec la même vigueur contre l'insupportable manipulation de l'opinion publique russe par des médias financés par de l'argent public de pays occidentaux. Ils auraient pourtant de quoi faire! Une très rapide enquête révèle qu'ils ne sont pas moins de huit à proposer la vision américaine, française, anglaise ou allemande de l'actualité au public russe. Cela relativise un tout petit peu la mainmise russe sur les cerveaux français…

    A tout seigneur, tout honneur, les États-Unis disposent du plus dense réseau de désinformation et de propagande —pardon ça c'est la Main du Kremlin, naturellement- du plus dense réseau d'information sur fonds publics à destination de la Russie.

    Ainsi les célèbre Radio Free Europe et Radio Liberty, ont-elle fusionné en 1976 pour devenir Radio Free Europe/Radio Liberty. Quelle que soit la dénomination de ce réseau, il est de statut privé… mais intégralement financé par le Congrès et surveillé par un organisme dont les membres sont nommés par le Président américain, le Broadcasting Board of Governors (BBG).

    Radio Free Europe/Radio Liberty dispose de pas moins de trois antennes qui émettent en russe, à destination des Russes:

    Radio Svoboda, ou radio Liberté en russe, est une station generalist en ligne. Plus étonnants sont les cas de «La Crimée —Réalités» et de «Le Caucase- Réalités». Comme leur nom l'indique, elles sont spécifiquement consacrées aux problématiques des régions en question. Si l'on pourrait comprendre, les USA ne reconnaissant pas le rattachement de la Crimée à la Russie, que la péninsule soit traitée «à part», le cas du Caucase Nord laisse vraiment perplexe. Imaginez un instant que nous lancions une chaîne «Sputnik Pays basque», «Corse réalités» ou encore «Catalogne infos». Ne serions-nous pas accusés de fomenter le séparatisme en France?

    D’ailleurs, l’installation de notre bureau britannique à Édimbourg, en Écosse, plutôt qu’à Londres, avait suscité des réactions… pour le moins animées.

    Vient ensuite la célèbre voix de l'Amérique, Voice of America. Citons Wikipédia, cela nous évitera de nous faire accuser de mensonge éhonté, VoA «est le service de diffusion internationale par radio et télévision du gouvernement américain. Contrairement à la Deutsche Welle, Radio France internationale ou BBC World Service, VOA est directement contrôlé par l'État.». Comme Radio Free Europe/Radio Liberty, Voice of America est financée par le Congrès, un budget en constante augmentation et elle est indirectement surveillé par le BBG.

    En Russie, si Voice of America a renoncé en 2014 à diffuser sur la bande AM (que personne n'écoutait plus), elle est bien présente sur Internet et a lancé conjointement avec leurs frères siamois de Radio Free Europe/Radio Liberty la chaîne de télévision «Current Time». Celle-ci est cocassement qualifiée par le BGG (l'État américain, donc) de «chaîne info indépendante (sic.) en langue russe».

    Pas loin derrière Washington, la perfide Albion dispose aussi de ses canaux pour diffuser la bonne parole derrière l'ex-rideau de fer (certains réflexes ont la vie dure). Si la célèbre BBC a abandonné ses diffusions sur la bande FM en 2007, elle dispose néanmoins d'un imposant portail Internet d'information… pas toujours d'un flegme exemplaire.

    «Les Russes et les Biélorusses effectuent les manœuvres Zapad 2017, mais est-ce que les Biélorusses sont sûrs de ne pas être eux-mêmes la cible d'une invasion?», proclame par exemple ce tweet.

    ​C'est vrai, ça, à défaut de s'emparer de la Pologne, des Pays baltes ou du Liechtenstein, Moscou pourrait envahir un allié, juste pour rire…

    Et le ton n'est pas forcément plus mesuré pour RFI Russie, le réseau radio français international, qui a un portail où l'on peut lire et entendre en russe le point de vue français sur l'actualité international et russe. Ces exemples de Tweet donnent le ton:

    ​«L'"ayatollah" Milonov et les "gayvores" terroristes», affirme celui-ci, façon «Tabloïd», tandis que cet autre mate bien la Russie en expliquant que «Poutine a créé un système de corruption des élites allemandes»:

    ​Enfin, même les Allemands tentent de tordre le cou aux mensonges supposés de La Main Du Kremlin jusque sous les fenêtres de Poutine. Deutsche Welle, «l'onde allemande», si l'on en croit son nom, s'inscrit aussi dans cette tradition de diffuseurs publics radio ayant opéré une bascule quasi-complète sur le Web. C'est en tout cas le cas en Russie, où le média public allemand touche son audience sur la Toile.

    Si le ton de ce tweet est gentiment critique (il explique que «Poutine va présenter sa candidature pour un 4e mandat sous couverture»),

     

    ​Il est amusant de constater que leur caricaturiste maison dédié à la Russie pige aussi pour Radio Svoboda, les copains yankees, donc. «On me traite de chien tous les jours, mais c'est pas grave», s'amuse le dessinateur, à propos de l'affaire du magazine Focus, dont un journaliste avait comparé Vladimir Poutine à un chien.

    C'est ce que l'on doit appeler de la pollinisation croisée… À moins qu'ils soient en manque de talents pour vendre aux Russes la vision occidentale du monde?

    Lire aussi:

    Radio Liberty: la propagande américaine enfin reconnue par les USA, 14M USD volatilisés!
    Les experts russes ont des témoignages de l’intervention US à son processus électoral
    Moscou répondra par la réciprocité aux pressions exercées sur ses journalistes aux USA
    Tags:
    La Main du Kremlin, chaîne de télévision russe RT, Sputnik, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik