International
URL courte
321351
S'abonner

Le récent test d’un missile balistique intercontinental russe RS-24 Yars a plongé dans le désarroi les experts américains incapables, pour l’instant, d’identifier de quelle ogive il est doté.

La revue bimensuelle The National Interest a fait état du lancement en septembre d'un missile Yars à têtes multiples «expérimentales».

«Nous ne savons pas ce qu'elles sont», avoue le bimensuel.

Selon les analystes du National Interest, il pourrait être questions d'ogives manœuvrables destinées à dépasser les moyens de la DCA.

«S'il s'était agi de vecteurs "conventionnels" d'un type nouveau, leur nature expérimentale n'aurait pas été mentionnée. Donc, c'est un casse-tête pour l'instant», constate la revue.

Le lancement à titre d'essai d'un missile balistique intercontinental Yars depuis le cosmodrome de Plessetsk (région d'Arkhangelsk, nord de la Russie) a eu lieu le 12 septembre dernier.

Selon le ministère russe de la Défense, le missile a atteint sa cible sur le polygone de Koura situé au Kamtchatka.

Le missile Yars est une version considérablement améliorée du missile balistique Topol-M.

Lire aussi:

Alexandre Benalla hospitalisé à Paris
Nagui accusé d’être le responsable des mutilations de chevaux
Une explosion suivie d'un incendie dans le sud du Liban aurait fait des blessés – images
«Deuxième vague» de coronavirus: réalité ou psychose?
Tags:
Plessetsk, RS-24 Iars, Kamtchatka
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook