International
URL courte
550
S'abonner

Le président américain Donald Trump a démenti une nouvelle fois les informations selon lesquelles certaines publicités achetées sur Facebook auraient servi les intérêts russes durant la campagne présidentielle de 2016 aux États-Unis.

Une nouvelle «mystification»: c'est ainsi que le président américain Donald Trump a commenté les informations concernant des transactions qui aujourd'hui soulèvent des questions sur une supposée «ingérence» russe dans la campagne présidentielle de 2016.

«La mystification concernant la Russie se poursuit, maintenant il s'agit de publicité sur Facebook, a-t-il écrit vendredi sur sa page dans Twitter. Et qu'en est-il de la couverture partiale et absolument malhonnête en faveur d'Hillary [Clinton, ndlr] dans les médias?»

Selon des informations parues précédemment, la société américaine Facebook aurait admis devant le Congrès le financement de certaines publicités sur sa plateforme en vue d'influencer la présidentielle de 2016.

Facebook aurait fourni ces données à l'équipe de Robert Mueller, ancien directeur du FBI et procureur spécial chargé de l'enquête sur les soupçons d'ingérence russe dans la campagne présidentielle.

Le porte-parole de la présidence russe, Dmitri Peskov, a déclaré vendredi que le Kremlin n'avait aucun rapport avec la publication de publicité politique sur le réseau social et qu'il ne savait pas qui se tenait derrière ces commandes.

Le Président russe Vladimir Poutine avait pour sa part rappelé que les États-Unis, qui s'immiscent dans les processus politiques de pays dans le monde entier, en veulent à la Russie, précisant qu'une telle immixtion ne rapporterait rien à Moscou.

Pour le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, rien n'atteste que Moscou a essayé de peser sur le déroulement des élections aux États-Unis, en France et en Allemagne.

Le Congrès américain et le FBI mènent plusieurs enquêtes sur l'ingérence présumée de Moscou dans l'élection présidentielle remportée par Donald Trump. Les médias américains publient fréquemment des informations, basées sur des sources anonymes, sur des contacts de membres de l'équipe électorale de M.Trump avec des fonctionnaires et hommes d'affaires russes.

Lire aussi:

Six touristes français tués dimanche au Niger par des hommes armés
Dispersion des manifestants à Minsk, la police utilise des grenades assourdissantes - vidéos
Les Français tués au Niger étaient en mission humanitaire, selon la Défense nigérienne
Où est passé le navire ayant apporté le nitrate d’ammonium à Beyrouth?
Tags:
publicité, élection présidentielle, ingérence, Facebook, Inc, Twitter, Inc, FBI, Sergueï Lavrov, Vladimir Poutine, Dmitri Peskov, Hillary Clinton, Robert Mueller, Donald Trump, Allemagne, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook