International
URL courte
72e session de l'Assemblée générale de l'Onu (22)
551411
S'abonner

Moscou appelle à réfléchir sur les moyens de rétablir l’intégrité territoriale de la Syrie sans attendre la fin de la lutte contre le terrorisme dans ce pays. Selon le chef de la diplomatie russe, il faut tout faire pour éviter que le chaos s’installe au Proche-Orient.

Le partage de la Syrie entraînera une réaction en chaîne au Proche-Orient, a déclaré vendredi le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov lors d'une conférence de presse finale organisée à New York dans le cadre de la 72e session de l'Assemblée générale de l'Onu.

«Il faut éviter le partage de la Syrie, sinon une réaction en chaîne commencera au Proche-Orient. Ce serait l'objectif de certains pays qui profitent du chaos dans cette région», a indiqué M.Lavrov.

Selon lui, il est déjà temps de réfléchir sur les moyens de rétablir l'intégrité territoriale de la Syrie sans attendre la fin de la lutte contre le terrorisme.

Le ministre a rappelé que les quatre zones de désescalade mises en place en Syrie ne fonctionneront que six mois.

«Une période de six mois a été fixée pour ce concept. Nous avons déjà déclaré que nous souhaitons encourager la réconciliation nationale pendant l'existence des zones de désescalade. Il faut lancer le dialogue national et jeter les bases du processus politique. Ces efforts compléteront ceux de Genève», a noté le ministre.

Dossier:
72e session de l'Assemblée générale de l'Onu (22)

Lire aussi:

Washington salue le dialogue avec Moscou sur les zones de désescalade
Les zones de désescalade ont stabilisé la situation dans le sud et le centre de la Syrie
La Russie précise le fonctionnement des zones de désescalade
Tags:
intégrité territoriale, 72e session de l'Assemblée générale de l'Onu, Sergueï Lavrov, Proche-Orient, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik