Ecoutez Radio Sputnik
    Une raffinerie de pétrole située dans le Kurdistan irakien

    L’Irak appelle les autres pays à cesser d’acheter du pétrole au Kurdistan

    © AFP 2017 ALI AL-SAADI
    International
    URL courte
    Polémique autour du référendum kurde (2017) (44)
    161251234

    Le Kurdistan irakien organisera lundi un référendum d’autodétermination malgré l’opposition de Bagdad et des autorités d’autres pays, au premier rang desquels la Turquie et l’Iran. Bagdad a appelé les autres pays à ne plus acheter de pétrole aux Kurdes irakiens.

    Le gouvernement irakien a exigé que les autorités du Kurdistan irakien lui cèdent le contrôle des postes frontaliers de la région et a invité les pays étrangers à cesser d’acheter du pétrole au Kurdistan, territoire irakien sur lequel devrait se tenir lundi une consultation sur l’indépendance.

    «Les postes-frontières relèvent du gouvernement fédéral. Le pétrole fait partie du patrimoine du peuple irakien conformément à la Constitution du pays. Dans cette optique, le gouvernement fédéral irakien exige que la région du Kurdistan lui passe le contrôle de tous les postes frontaliers, y compris dans les aéroports. Il réclame également que les pays voisins et les autres pays coopèrent uniquement avec le gouvernement irakien en ce qui concerne le passage de la frontière et l’achat de pétrole», a indiqué le gouvernement de Bagdad dans une déclaration.

    Le dirigeant du Kurdistan irakien Massoud Barzani a précédemment déclaré que la région tiendra son référendum d’indépendance le 25 septembre comme prévu malgré les pressions exercées par Bagdad. Le gouvernement irakien qualifie ce scrutin d’illégal. Le parlement du pays a aussi voté contre son organisation. 

    Dossier:
    Polémique autour du référendum kurde (2017) (44)

    Lire aussi:

    L’Iran suspend ses liaisons aériennes avec le Kurdistan irakien à la demande de Bagdad
    Le Kurdistan irakien s'élève contre les décisions de Bagdad sur le référendum
    Bagdad appelle Ankara et Téhéran à fermer les frontières avec le Kurdistan irakien
    Tags:
    frontière, référendum, pétrole, Kurdistan irakien, Irak
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik