International
URL courte
18381
S'abonner

En Russie, Facebook doit exercer ses activités commerciales et réaliser des profits en se soumettant à la législation russe, a indiqué le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov qui commentait la possibilité du blocage du réseau social qui ne se conforme pas à la loi russe sur le stockage des données personnelles des utilisateurs russes.

S'il veut continuer à gagner de l'argent en Russie, le réseau social Facebook doit en respecter la législation, a estimé le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, réagissant à la déclaration du directeur du Service fédéral russe de surveillance des communications (Roskomnadzor), Alexandre Jarov, qui envisage la possibilité de bloquer Facebook s'il ne respecte pas la loi qui impose de conserver les données personnelles des utilisateur russes sur des serveurs installés en Russie.

«C'est une entreprise commerciale qui gagne de l'argent et qui doit le faire conformément à la législation de la Russie. Il y a une législation qui doit être observée», a déclaré M.Peskov.

Toutefois, le Kremlin considère qu'il est incorrect d'évaluer le bénéfice ou le préjudice causé par le travail de Facebook en Russie.

«Ce serait incorrect… de faire des évaluations du travail, même s'il s'agit d'une grande entreprise», a-t-il ajouté.

Le directeur de Roskomnadzor a déclaré mardi que Facebook serait bloqué, s'il ne respectait pas les dispositions de la loi sur le stockage des données personnelles des utilisateurs russes.

«Tout le monde doit se plier à la loi et, par conséquent, il n'y a aucun doute que soit nous ferons appliquer la loi, soit l'entreprise cessera ses activités sur le territoire russe, comme c'est déjà le cas de LinkedIn. Il n'y a pas d'exceptions […] D'une part, nous sommes conscients que Facebook a un nombre important d'utilisateurs sur le territoire russe. D'autre part, nous comprenons que ce n'est pas le seul réseau qui existe, il y a d'autres réseaux sociaux. Par conséquent, nous veillerons à ce que la loi 242 soit respectée par Facebook», a souligné M.Jarov.

Selon lui, Facebook continue d'assurer qu'il appliquera bientôt cette loi, mais Roskomnadzor n'a encore reçu aucune lettre officielle de sa part.

«Nous n'avons reçu aucune lettre officielle. Nous n'avons pas l'intention de faire des inspections avant la fin de 2017, mais en 2018, nous y penserons », a-t-il ajouté.

Les amendements aux lois des données personnelles et de l'information, des technologies de l'information et de la protection de l'information sont entrés en vigueur le 1er septembre 2015 et prévoient que les services de messagerie et les réseaux sociaux étrangers conservent et mettent à jour, en cas de nécessité, les données personnelles des utilisateurs russes sur des serveurs installés sur le territoire de la Fédération de Russie.

Les services dont la politique de conservation et de protection des informations enfreint ces nouvelles prescriptions seront inscrites par Roskomnadzor sur un registre spécial pour être bloqués par la suite.

Lire aussi:

Le ministre marocain de la Santé explique que l’hydroxychloroquine est la cible de l’industrie pharmaceutique - exclusif
Diego Maradona est décédé à l'âge de 60 ans
Il faut mettre les migrants «dans des avions pour les renvoyer chez eux» plutôt que de les disperser, estime Zemmour
«Absurdie», «gardien de prison», «incompétence»: le monde politique réagit aux annonces de Macron
Tags:
réseaux sociaux, Facebook, Inc, Roskomnadzor, Alexandre Jarov, Dmitri Peskov, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook