Ecoutez Radio Sputnik
    Donald Trump

    Pour mieux comprendre Trump, Pyongyang rechercherait des analystes US

    © REUTERS / Carlos Barria
    International
    URL courte
    29143
    S'abonner

    Comprendre Donald Trump, mission impossible? Les autorités nord-coréennes tentent de trouver des analystes liés au Parti républicain pour comprendre les déclarations et les actions du Président américain à l’encontre Pyongyang, annonce le Washington Post.

    Il est souvent difficile de comprendre le message que Donald Trump veut faire passer à la communauté internationale (n'oublions pas le légendaire «covfefe»!). Désormais, la tâche de décrypter les propos du Président américain pourrait incomber à des analystes américains employés par Pyongyang, a révélé le journal américain The Washington Post se référant à ses propres sources.

    Les responsables nord-coréens sont actuellement à la recherche de consultants et d'analystes américains ayant des liens avec le Parti républicain et qui pourront fournir une meilleure compréhension des déclarations et de la politique de Donald Trump concernant Pyongyang, précise le WP.

    Selon les informations du journal, Pyongyang a commencé à entreprendre de telles tentatives avant même l'escalade verbale entre les dirigeants des deux pays. «Leur première préoccupation est Trump, ils ne peuvent pas le comprendre», a déclaré une source.

    En absence de négociations diplomatiques officielles avec le gouvernement américain, la mission de la Corée du Nord auprès des Nations unies a invité Bruce Klingner, ancien analyste de la CIA et principal expert de la fondation Heritage sur la Corée du Nord, à visiter Pyongyang pour des consultations. Selon le WP, la fondation est un groupe de réflexion conservateur qui a influencé les actions du Président dans divers domaines. Toutefois, le chef d'État américain n'a aucune connexion personnelle avec M.Klingner, avertit le journal.

    «Ils sont de nouveau prêts à contacter les experts et les ex-fonctionnaires américains», a déclaré M.Klingner, qui a refusé l'invitation nord-coréenne. «Bien que de telles réunions soient utiles, si le régime veut envoyer un message clair, il devrait s'adresser directement au gouvernement américain.»

    Le journal indique que Pyongyang a également essayé de contacter Douglas H.Paal, un ancien membre du Conseil national de sécurité des États-Unis qui était responsable de la région asiatique. Les médiateurs de Pyongyang  voulaient qu'il accepte d'organiser sur un territoire neutre des consultations entre des responsables nord-coréens et des experts américains ayant des liens au sein du Parti républicain. M.Paal a également rejeté la demande de Pyongyang, mais a noté que les autorités de la république «cherchent clairement à envoyer un signal».

    En fait, Kim Jong-un et Donald Trump sont très loin de s'entendre même au niveau linguistique: auparavant, les anglophones ont dû prendre leurs dictionnaires afin de comprendre la signification de l'insulte obsolète que le dirigeant nord-coréen a lancé à l'encontre de son homologue américain.

    Tags:
    consultations, expert, Donald Trump, Corée du Nord, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik