Ecoutez Radio Sputnik
    Réféendum au Kurdistan irakien

    L’Irak suspend les vols internationaux depuis le Kurdistan

    © Sputnik . Dmitry Vinogradov
    International
    URL courte
    4201
    S'abonner

    Suite au «oui» du Kurdistan au référendum d'indépendance, Bagdad bloque les liaisons aériennes entre le territoire kurde et les pays étrangers à partir de vendredi.

    La direction de l'aviation civile irakienne suspend à partir du 29 septembre les vols des compagnies aériennes internationales en provenance des aéroports d'Erbil et de Souleimaniye, situés sur le territoire du Kurdistan, selon un communiqué.

    Selon le document, jusqu'à nouvel ordre, seuls les vols intérieurs opérés par les compagnies irakiennes seront assurés.

    Les Kurdes d'Irak ont voté massivement lundi en faveur de leur indépendance, mais ce projet qu'ils chérissent depuis un siècle risque de provoquer une escalade des tensions en raison du refus total du pouvoir central de voir le pays amputé de sa région nord.

    Dès le matin, des foules nombreuses s'étaient massées à l'entrée des bureaux de vote à Erbil, Souleimaniyeh et Dohouk, les trois provinces qui forment la région du Kurdistan, mais aussi dans des zones disputées avec Bagdad.

    La Turquie et l'Irak ainsi que la Syrie, trois pays ayant des minorités kurdes, ont vivement dénoncé le référendum car ils craignent que cela ne fasse tache d'huile et que la carte de la région issue de la Première Guerre mondiale ne soit redessinée.

    À New York, le chef de l'Onu Antonio Guterres s'est dit «préoccupé» par le risque de déstabilisation, appelant au «dialogue et à des compromis».

    Lire aussi:

    Un requin arrache une partie du bras d’un plongeur qui parvient à nager jusqu’à la côte – photos
    La Turquie évoque une fermeture de la base d'Incirlik en réponse aux sanctions US contre les S-400
    Un énorme incendie dévaste une usine chimique près de Barcelone, la population cloîtrée - vidéos
    Tags:
    liaison aérienne, Ebril, Kurdistan irakien, Irak
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik