International
URL courte
Kirkouk, territoire disputé entre Bagdad et Erbil (13)
11323
S'abonner

Le Parlement irakien a donné son feu vert au Premier ministre pour déployer les troupes dans la ville de Kirkouk, riche en ressources pétrolières et revendiquée par le Kurdistan, ce que conteste le pouvoir central de Bagdad.

Le Parlement irakien a demandé mercredi au Premier ministre Haider al-Abadi d'envoyer des troupes dans la région de Kirkouk, disputée entre Bagdad et le Kurdistan, en vue de reprendre contrôle des gisements pétroliers, relate Reuters citant la télévision d'État.

Selon le média, le Parlement a également autorisé à M. al-Abadi de déployer les troupes à Kirkouk.

«Le chef des armées s'engage à prendre toutes les mesures constitutionnelles et légales en vue de protéger l'unité de l'Irak et de protéger ses citoyens, à ordonner aux forces de l'ordre de revenir et de se déployer dans toutes les zones contestées, y compris à Kirkouk, conformément à la situation antérieure au 10 juillet 2014», indique le document dont Sputnik a obtenu une copie. 

La région de Kirkouk est contrôlée depuis 2014 par les combattants kurdes, mais la ville elle-même abrite également d'importantes communautés arabe et turkmène qui sont opposées à l'indépendance.

Le chef du gouvernement a appelé mercredi le gouvernement régional du Kurdistan irakien (KRG) à «annuler» le résultat de la consultation référendaire organisée lundi qui a vu une large victoire du «oui» à l'indépendance.

S'exprimant devant le parlement, Haïdar al Abadi a renouvelé l'ultimatum adressé au président du KRG, Massoud Barzani, exigeant la restitution du contrôle des aéroports internationaux d'Erbil et de Souleimanieh, faute de quoi un embargo international serait imposé à la région à compter de vendredi. Le KRG a rejeté cet ultimatum.

Dossier:
Kirkouk, territoire disputé entre Bagdad et Erbil (13)

Lire aussi:

Quelle a été la réaction de l’épouse de Benjamin Griveaux à la publication de ses vidéos X?
Erdogan qualifie de «guerre» la situation actuelle à Idlib
Macron déplorerait la «connerie» de Griveaux et son «improbable carrière de cinéaste»
Alexandra de Taddeo explique pourquoi elle avait conservé les vidéos X envoyées par Griveaux
Tags:
pétrole, Haïder al-Abadi, Kirkouk, Kurdistan irakien, Bagdad
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook