International
URL courte
14331
S'abonner

La loi «Sur l'enseignement» signée par Porochenko a suscité l'indignation du chef de la diplomatie hongroise qui a promis d'empêcher l'adhésion de l'Ukraine à l'UE.

Kiev devrait oublier ses projets d'adhésion à l'Union européenne, a déclaré le ministre hongrois des Affaires étrangères Péter Szijjártó suite à la promulgation en Ukraine de la loi «Sur l'enseignement» signée par Piotr Porochenko.

«Jusqu'à présent, Piotr Porochenko évoquait l'Ukraine européenne. Mais à partir de ce moment, il devrait l'oublier, compte tenu du fait que la Hongrie bloquera toutes les initiatives profitables à l'Ukraine au sein des organisations internationales, et surtout de l'Union européenne», a indiqué le chef de la diplomatie hongroise dans une déclaration publiée sur le site de son ministère.

Le ministre a souligné qu'à l'avenir, Kiev en pâtirait à cause de la loi adoptée.

Début septembre, la Rada suprême a adopté le projet de loi «Sur l'enseignement» qui propose de renoncer à enseigner dans toutes les langues sauf en ukrainien d'ici 2020. Le 25 septembre, ce projet a été signé par le Président Porochenko.

Selon le chef de la diplomatie hongroise, par cette loi Kiev viole les droits des minorités, ce qui est inacceptable pour un pays qui veut se rapprocher de l'Europe.

Le parlement hongrois a condamné de manière unanime les actions de Kiev. Selon la résolution qu'il a adoptée, cette nouvelle loi ukrainienne est une violation sérieuse du droit des Hongrois de la région de Transcarpatie à recevoir un enseignement dans leur langue maternelle.

La loi adoptée a suscité la préoccupation de plusieurs pays européens.

Lire aussi:

Le Pr Raoult visé par une enquête, accusé d'avoir prescrit de l’hydroxychloroquine sans consentement
The Lancet met en garde contre son étude sur l’hydroxychloroquine
Le sketch d'un humoriste noir jouant un esclave sur le plateau de Cyril Hanouna en 2013 ressort et ne passe plus – vidéo
Tags:
enseignement, Union européenne (UE), Peter Szijjarto, Petro Porochenko, Hongrie, Ukraine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook