International
URL courte
762533
S'abonner

À l’approche de l’anniversaire de l’opération des forces aérospatiales russes en Syrie, un article publié sur Forbes tire un bilan provisoire de cette intervention. Selon le texte, Moscou a non seulement évité de s’enfoncer «dans le bourbier syrien», comme le prédisait Obama, mais a réussi à renforcer ses positions dans le monde.

«L'intervention russe en Syrie a fait basculer le cours de la guerre en Syrie», écrit une journaliste dans les colonnes de Forbes. À l'approche du 30 septembre, date qui marquera le deuxième anniversaire de l'opération russe en Syrie, la journaliste évalue les résultats provisoires de l'intervention, affirmant que celle-ci a «sauvé le Président Assad d'un effondrement imminent», mais aussi aidé Vladimir Poutine à atteindre les objectifs fixés avant le début de l'opération.

«Poutine a obtenu en Syrie tout ce qu'il cherchait. Il a maintenu Assad au pouvoir. Il a renforcé la présence militaire russe en Syrie pour les 49 prochaines années au moins. (…) Ainsi, Poutine a réduit la capacité américaine d'effectuer des manœuvres militaires dans la région et a assuré l'influence de la Russie dans un des pays les plus importants du point de vue stratégique au Proche-Orient», estime-t-elle.

«Ce qui est le plus important pour Poutine, affirme la journaliste, c'est ce qu'il peut désormais faire valoir sa coopération avec l'Occident selon ses propres conditions.» Dans ce contexte, l'auteur évoque les zones de sécurité créées en Syrie, estimant que la «Russie a obtenu une reconnaissance internationale pour sa récente initiative du cessez-le-feu dans le sud-ouest de la Syrie».

Un pilote russe sur la base militaire de Hmeimim
© AP Photo / Dmitry Steshin, Komsomolskaya Pravda
Malgré les prévisions faites par Barack Obama en octobre 2015, qui prédisait que la Russie s'enfoncerait dans «le bourbier syrien», Poutine a mené une «campagne relativement peu coûteuse» et a garanti la présence russe et son influence en Syrie, indique l'article.

Dans le même temps, estime l'auteur du texte, la mise à l'épreuve des armes russes en Syrie a permis d'augmenter leurs exportations tandis que des sociétés russes cherchent à reconstruire l'infrastructure énergétique syrienne.

Lire aussi:

Le nombre journalier de nouveaux cas de Covid-19 en France avoisine les 3.000, 241 foyers au total
Rouen: sept policiers hors service agressés par une vingtaine de jeunes individus
Les États-Unis saisissent pour la première fois une cargaison iranienne, en toute illégalité
La Turquie accuse la France de se comporter «comme un caïd» en Méditerranée
Tags:
zones de sécurité, aviation, Vladimir Poutine, Syrie, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook