International
URL courte
Essai souterrain d'une bombe H nord-coréenne (3 septembre 2017) (19)
37315
S'abonner

Les experts de l'Organisation du Traité d'interdiction complète des essais nucléaires (OTICE) ont découvert en Corée du Nord des traces d’isotopes radioactifs, qui auraient pu apparaître à la suite des tests menés par Pyongyang début septembre, a déclaré sur Twitter Lassina Zerbo, son secrétaire exécutif.

Comme l'a signalé sur son compte Twitter Lassina Zerbo, secrétaire exécutif de l'Organisation du Traité d'interdiction complète des essais nucléaires (OTICE), ses spécialistes ont finalement trouvé quelques résidus d'isotopes radioactifs qui pourraient prouver le test de la bombe H effectué par Pyongyang en septembre.

​«Les stations de l'OTICE ont probablement détecté pour la première fois des isotopes radioactifs liés à la Corée du Nord

M.Zerbo a en outre souligné que des analystes continuaient à étudier cette trouvaille.

​«Nous informerons le plus rapidement possible de toute découverte d'importance relative à la Corée du Nord.»

La Corée du Nord a annoncé, dimanche 3 septembre, avoir mené l'essai souterrain d'une bombe à hydrogène destinée à équiper un missile à longue portée. Le qualifiant de «réussite totale», Pyongyang a également affirmé que sa bombe H pouvait être montée sur un missile.

Dossier:
Essai souterrain d'une bombe H nord-coréenne (3 septembre 2017) (19)

Lire aussi:

L’explosion sur le site nucléaire iranien a été organisée par Israël, affirment le renseignement US et l’Iran
En misant sur la seule vaccination, la France s'expose à plusieurs risques, selon un épidémiologiste
Drogues, prostitution, politique: l’ordinateur de Hunter Biden, une boîte de Pandore?
Tags:
traces, bombe à hydrogène, tests nucléaires, Corée du Nord
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook