International
URL courte
La Catalogne dans l’attente du référendum (2017) (33)
944
S'abonner

À quelques jours du référendum en Catalogne, Sputnik analyse les éventuelles conséquences économiques pour la région après l'obtention de l'indépendance. Selon certains experts, ce nouvel État ne serait pas viable. Pourtant les économistes prônant l'indépendance ne sont pas de cet avis.

«La séparation n'aura lieu ni le 1er octobre ni dans deux jours ni plus tard», affirme Ferran Brunet. Ce dernier est convaincu qu'une telle issue du vote s'ensuivrait d'un effondrement économique difficile à surmonter. Il avertit que le processus de lutte pour l'indépendance et la mobilisation des citoyens entraîne déjà des pertes économiques pour la Catalogne. Ferran Brunet souligne que derrière le mouvement se trouve le gouvernement catalan «qui a investi 20 milliards de dollars dans la propagande séparatiste ces 30 dernières années».

Mais le docteur en sciences économiques Modest Guinjoan est d'un avis complètement opposé: d'après lui, le déficit actuellement éprouvé par la Catalogne découle de la différence entre ce que la région donne à l'État et ce qu'elle reçoit en retour. «Il est question de 16 milliards d'euros depuis 2001», ajoute-t-il.

Le point de vue de Modest Guinjoan et de 16 autres économistes est développé dans le livre L'Économie de la Catalogne — il n'est donc pas le seul spécialiste à défendre la viabilité économique d'un éventuel État de Catalogne. Certains économistes soulignent que l'indépendance permettra de gérer les ressources budgétaires et d'infrastructure qui dépendent à l'heure actuelle de Madrid.

D'après cet ouvrage, l'indépendance permettrait de créer jusqu'à 71.000 emplois, notamment pour satisfaire les besoins de nouvelles structures publiques et leur administration.

L'incertitude quant à l'avenir de la Catalogne en dehors de l'euro et de l'Union européenne pourrait prendre le dessus. Même des économistes indépendants comme Miquel Puig et Antoni Castells reconnaissent qu'une Catalogne sans la monnaie commune serait économiquement non viable et indiquent que l'intégration européenne de ce nouveau pays serait un processus indispensable. Ils espèrent que l'Europe sera intéressée à ce que la Catalogne et ses compagnies soient compétitives.

Les calculs de Ferran Brunet sont pourtant loin de cette vision idéaliste. Confronté à une séparation hypothétique, le commerce bilatéral entre la Catalogne indépendante et l'Espagne chuterait de 20-60%, et le PIB de la région baisserait de 14,2%, selon lui.

Quoi qu'il en soit, tout semble indiquer que l'économie de la Catalogne indépendante dépendra non seulement de sa politique fiscale, mais également des décisions des acteurs extérieurs comme l'UE et l'Espagne.

Dossier:
La Catalogne dans l’attente du référendum (2017) (33)

Lire aussi:

Éditorial interdit: le vaccin russe Sputnik V est un partenariat mondial de sauvetage
Guy Georges pourrait être remis en liberté sous peu malgré ses nombreux viols et meurtres
Cet acteur est considéré comme le meilleur James Bond de tous les temps
«Sputnik V»: Poutine annonce l'enregistrement du premier vaccin contre le Covid-19 en Russie
Tags:
indépendance, Catalogne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook