International
URL courte
13635
S'abonner

Un grand nombre de fautes «chroniques» de l’aviation de la coalition internationale, ses frappes contre les sites civils ainsi que l’absence d’aide humanitaire américaine ont entraîné une catastrophe humanitaire à Raqqa, a déclaré le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Oleg Syromolotov.

Dans une interview à Sputnik, le vice-ministre des Affaires étrangères Oleg Syromolotov a évoqué la situation actuelle dans les villes de Mossoul et de Raqqa, libérées récemment des terroristes.

Il rappelle que la Russie fournit systématiquement de l'aide humanitaire à la population syrienne et encourage une participation plus active de la communauté internationale dans le retour à une vie pacifique sur le sol syrien.

«Je ne peux pas dire la même chose sur les actions des États-Unis et de leurs alliés. Donc, nous enregistrons une catastrophe humanitaire à Raqqa, et avant cela à Mossoul, causée par l'absence de mesures urgentes efficaces pour apporter de l'aide humanitaire et pour créer des couloirs pour évacuer les civils, sans parler de nombreuses "fautes chroniques" de l'aviation américaine, y compris des frappes contre des civils», a souligné le vice-ministre russe des Affaires étrangères.

Selon le rapport de la coalition du 21 septembre, la coalition anti-Daech dirigée par les États-Unis a cessé d'effectuer des frappes dans la zone de Deir ez-Zor, mais continue d'en porter dans la région de Raqqa en Syrie.

Raqqa était contrôlée par le groupe terroriste Daech depuis 2013. En 2016, la coalition américaine avait annoncé le début de l'opération pour libérer la ville, considérée comme la capitale officieuse des terroristes. Depuis plusieurs mois, les combats se poursuivent dans ses environs.

L'offensive terrestre, appuyée par les commandos et l'aviation américains, est menée par les Forces démocratiques syriennes, dont la base est formée par des détachements des Kurdes syriens. Seuls 20% du territoire de la ville de Raqqa restent encore aux mains des djihadistes, ont annoncé le 20 septembre les Forces démocratiques syriennes (FDS).

Lire aussi:

Pourquoi des affiches de l’État sur le pass sanitaire étaient datées de janvier 2020? Explications
En bombardant le Liban, Israël envoie un message à l’Iran
Togo: Sitôt construit, un barrage s'écroule… les espoirs des villageois aussi – photos
«La gorge me brûlait»: voici ce qui s’est passé dans la salle de cinéma évacuée à Annecy en pleine première d’OSS 117
Tags:
Russie, États-Unis, Syrie, Raqqa, aide humanitaire, aviation, frappe aérienne, catastrophe, couloir humanitaire
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook