International
URL courte
2262
S'abonner

La campagne occidentale visant à noircir l’image des opérations des forces aérospatiales russes en Syrie joue en fait le jeu des terroristes de Daech, favorisant la radicalisation de l’opinion publique, estime le vice-ministre russe des Affaires étrangères qui supervise la coopération antiterroriste, Oleg Syromolotov.

Le vice-ministre russe des Affaires étrangères qui supervise la coopération antiterroriste, Oleg Syromolotov, a vertement critiqué la campagne médiatique occidentale visant à «noircir les actions de l'aviation russe en Syrie en allant jusqu'à la justification des opérations des terroristes contre les Russes».

«Nous considérons toujours que ces manipulations cyniques des Etats étrangers ont déjà fait et font toujours le jeu de terroristes, favorisant la radicalisation de l'opinion publique, incitant directement et d'une manière dangereuse la concrétisation des attaques terroristes», a-t-il fustigé.

D'après lui, les partenaires de la Russie devraient enfin sentir «cette limite où il n'y a pas et ne doit pas avoir de place pour les doubles standards» dans la lutte antiterroriste.

Auparavant, les Forces démocratiques syriennes, citées par Reuters, ont accusé la Russie d'avoir mené des frappes aériennes contre leurs positions à Deir ez-Zor.

De son côté, le porte-parole du ministère russe de la Défense, Igor Konachenkov, a démenti cette information en précisant que l'aviation russe effectuait des frappes de précision sur les sites selon des données de renseignement confirmées. D'après M. Konachenkov, les drones russes et les renseignements présents aux alentours de Deir ez-Zor 24 heures sur 24, «n'ont enregistré aucun affrontement avec des rebelles des Forces démocratiques syriennes avec l'arrière-garde des terroristes de Daech».

Lire aussi:

«L'Europe est devenue la chambre à gaz de George Soros», affirme un responsable hongrois
Seul et en civil, un gendarme met en déroute une vingtaine d’individus qui tabassent un jeune
Le médecin de Maradona inculpé pour homicide involontaire
Cette phrase de Valérie Pécresse sur la Seine-Saint-Denis provoque une polémique
Tags:
campagne médiatique, lutte, lutte antiterroriste, aviation, terrorisme, Daech, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook