Ecoutez Radio Sputnik
    Donald Trump

    Donald Trump est «l’homme le plus dangereux au monde», selon des psychiatres

    © AP Photo / Andrew Harnik
    International
    URL courte
    192910

    Alors que les autorités nord-coréennes qualifient Donald Trump de vieux lunatique et mettent en doute son bon sens, diagnostiquer sa santé mentale est devenu le passe-temps favori des psychiatres américains. Dans un nouveau livre, des experts en santé mentale crient à l’unisson que celle du Président représente une menace.

    «Le cas dangereux de Donald Trump: 27 psychiatres et experts en santé mentale évaluent un Président». Dans cet ouvrage collectif, des psychiatres et d'autres professionnels en santé mentale affirment que l'état mental du Président américain présente des risques pour la nation et le monde, annonce The Independent.

    Le livre comprend des analyses et des essais qui décrivent les traits du caractère du Président, que les auteurs trouvent compatibles avec les symptômes du narcissisme, de la sociopathie et d'autres maladies mentales.

    «Collectivement avec nos coauteurs, nous affirmons qu'une personne mentalement instable comme M. Trump ne devrait pas se voir confier les pouvoirs présidentiels de vie et de mort» ont écrit Judith Lewis Herman, de Harvard, et Bandy X. Lee, de l'Université de Yale, dans le prologue du livre.

    Le Dr Lance Dodes, ex-psychiatre de l'Université de Harvard, a déclaré que M. Trump présentait des «qualités sociopathiques» et «une perte persistante de la réalité».

    Le psychologue Philip Zimbardo a évoqué la décision de Donald Trump de bombarder la base syrienne de Khan Sheikhoun. «Nous croyons que Trump est l'homme le plus dangereux du monde, un chef puissant d'une nation puissante, qui peut ordonner le lancement de missiles contre une autre nation en raison de sa détresse personnelle (ou de celle des membres de la famille) causée par les tristes scènes de personnes gazées à mort».

    The Independent note que les 27 auteurs du livre ne sont pas tous des psychiatres ou des psychologues. La liste des coauteurs comprend aussi le spécialiste de l'analyste linguistique et médiatique Noam Chomsky et la journaliste Gail Sheehy.

    «Le cas dangereux de Donald Trump» n'offre pas de diagnostic définitif. Les médecins qui cherchent à avertir de la «dangerosité» de du Président sont limités par une règle de l'American Psychiatric Association, qui affirme qu'il est contraire à l'éthique des psychiatres «d'offrir une opinion professionnelle à propos d'un individu sur des informations accessibles au public sans effectuer d'examen en personne», a souligné Mme Lee.

    Selon elle, la règle ne doit pas s'appliquer si les médecins estiment que le Président présente un risque pour les autres. Quand il s'agit de M. Trump, Dr Dodes rejette aussi la règle la qualifiant d'obsolète.

    La règle a été instituée après que le sénateur Barry Goldwater ait été victime de spéculations sur sa santé mentale lors de l'élection présidentielle de 1964. Il avait ensuite remporté un procès en diffamation contre le magazine Fact qui avait publié les affirmations des psychiatres concernant son aptitude à être Président.

    Lire aussi:

    Impeachment de Trump: les Républicains n’attendraient qu’une chose avant de le destituer
    Donald Trump, un «dérangé» ou un bon acteur?
    Donald Trump «mettrait le monde en danger», selon des psychiatres américains
    Tags:
    psychiatres, santé mentale, maladies mentales, psychologue, Donald Trump, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik