Ecoutez Radio Sputnik
    Syrie

    La coalition reconnaît la mort de 50 civils supplémentaires en Syrie et en Irak

    © REUTERS / Bassam Khabieh/imagen ilustrativa
    International
    URL courte
    1018

    Les frappes de la coalition ont fait au total 735 morts parmi les civils en Syrie et en Irak.

    La coalition dirigée par les États-Unis a reconnu que 50 civils supplémentaires avaient été tués au cours de l'opération militaire contre Daech en Syrie et en Irak, portant ainsi le nombre de victimes de ses frappes à 735 civils. L'annonce a été faite ce vendredi suite à l'étude de 185 rapports.

    «Sur la base des informations dont nous disposons, au moins 735 civils ont été tués involontairement lors des frappes de la coalition depuis le début de l'opération», indique l'annonce.

    Le conflit armé en Syrie se poursuit depuis mars 2011. Selon les données de l'Onu, il a fait plus de 220.000 morts. La coalition dirigée par les États-Unis a lancé en 2014 une opération contre les terroristes de Daech en Irak et en Syrie. Dans ce dernier pays, la coalition déploie ses activités sans l'autorisation des autorités du pays.

    Le 30 septembre 2015, la Russie a entamé des frappes aériennes contre les positions des terroristes en Syrie à la demande du président syrien Bachar el-Assad. Bénéficiant du soutien de Moscou, Damas est parvenu à évincer les djihadistes d'importants territoires et à passer à l'offensive sur des axes clés.

    Lire aussi:

    Au moins 12 civils tués dans un raid de la coalition en Syrie
    119 civils tués lors de nouveaux raids de la coalition US en Irak et en Syrie
    11 civils tués, plusieurs blessés dans un raid de la coalition US dans le nord-est syrien
    Tags:
    conflit syrien, meurtre de civils, coalition, coalition anti-Daech, Bachar el-Assad, Damas, Moscou, Syrie, Irak, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik