International
URL courte
348
S'abonner

Sur fond de tensions extrêmes entre Pyongyang et Washington, les États-Unis et la Corée du Sud ont organisé pour la première fois des exercices conjoints de défense antiaérienne rapprochée sur la péninsule coréenne.

Le Commandement américain du Pacifique (PACOM) a annoncé dans un communiqué avoir tenu les premiers exercices américano-sud-coréens de défense antiaérienne rapprochée.

Les exercices ont engagé le 6e bataillon du 52e régiment de DCA de l'armée américaine et des militaires sud-coréens. La date des exercices et le nombre total de militaires engagés n'ont pas été précisés.

Le communiqué indique que les militaires des deux pays se sont familiarisés avec les systèmes de l'autre partie «afin de mettre sur pied un partenariat solide».

Les exercices se sont déroulés dans un contexte de tensions extrêmes, un conflit armé entre la Corée du Nord et les États-Unis étant plus réel que jamais.

Pyongyang a récemment déclaré avoir achevé les préparatifs d'une frappe contre l'île de Guam, située dans l'océan Pacifique, qui abrite la base aérienne américaine d'Andersen et la base navale Apra Harbor.

Les autorités américaines ont, quant à elles, répondu par une démonstration de force. Des bombardiers US ont survolé une partie de la côte orientale de la Corée du Nord pour montrer que Washington dispose «de nombreuses options militaires».

Lire aussi:

Plus de 15.000 nouveaux cas de Covid-19 dénombrés en France en 24 heures
Voici ce que l’on risque en publiant son QR Code de vaccination sur Internet
Effondrement d'un bâtiment abritant plusieurs médias internationaux à Gaza sous les frappes israéliennes - vidéo
Le risque d'une guerre à grande échelle avec la Palestine évalué par l'ambassadeur d’Israël en Russie
Tags:
tensions, défense antiaérienne, exercices conjoints, PACOM (United States Pacific Command), Corée du Sud, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook