International
URL courte
13610
S'abonner

Selon l'ex-ambassadeur iranien au Liban, l'intervention russe en Syrie a poussé les djihadistes de Daech au bord du gouffre et empêché Washington d'atteindre ses buts dans le pays.

Les frappes réalisées par les forces aériennes russes en Syrie ont «coupé la respiration» aux djihadistes de Daech qui vivent aujourd'hui leurs derniers jours, estime l'ancien ambassadeur iranien au Liban Mohammad Ali Mohtadi.

«Outre les frappes ciblées visant les positions de terroristes, la Russie apporte un puissant soutien aérien à l'armée gouvernementale syrienne et à ses alliés dans leurs offensives», a indiqué M.Ali Mohtadi dans un entretien accordé à Sputnik.

Les opérations des forces aérospatiales russes revêtent ainsi une importance stratégique, notamment dans l'opération de libération de Deir ez-Zor qui est en cours actuellement, souligne l'ex-diplomate.

Toujours selon lui, les États-Unis sont intervenus en Syrie avant d'avancer vers les régions peuplées par les Kurdes et puis vers Raqqa, tout en apportant leur soutien aux Forces démocratiques syriennes.

«Les Américains ont pour l'objectif de prendre le contrôle de la frontière entre l'Irak et la Syrie», assure l'interlocuteur de l'agence.

Cependant, le «bloc puissant» formé par la Russie, la Syrie, l'Iran et la milice chiite libanaise Hezbollah empêche les États-Unis de parvenir à ses buts sur le terrain.

«C'est bien cette alliance qui a réussi à changer complètement la disposition des forces en Syrie et a permis de lancer un autre scénario de règlement de la crise syrienne qui sera bientôt mené à bien», conclut M.Ali Mohtadi.

Lire aussi:

Les Républicains en tête des régionales en France, devant le RN et la gauche, selon des estimations
Paris: une femme heurtée par une trottinette électrique est dépouillée avant de mourir
Orage dans le Doubs: des grêlons géants brisent tout – photos
Covid-19: «la stratégie de la peur», dernier outil d’«une élite dépassée»? – vidéo
Tags:
Kurdes, offensive, libération, lutte antiterroriste, crise syrienne, Troupes aérospatiales de Russie, Hezbollah, Mohammad Ali Mohtadi, Deir ez-Zor, Raqqa, Iran, Russie, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook