Ecoutez Radio Sputnik
    Missiles nord-coréens

    L’ambassadeur nord-coréen à Moscou menace les USA d’attaque nucléaire

    © REUTERS / KCNA
    International
    URL courte
    249211

    La Corée du Nord pourrait se servir de ses forces nucléaires pour répondre aux propos de Donald Trump à l’encontre de Pyongyang, a menacé l’ambassadeur nord-coréen à Moscou.

    L'ambassadeur nord-coréen en Russie, Kim Hyong-jun, a déclaré que grâce à ses forces nucléaires, la Corée du Nord pourrait répondre aux déclarations hostiles du président américain à l'encontre de Pyongyang.

    «Si les États-Unis commettent des actions niant le droit de notre peuple à l'existence, notre république les obligera à payer le prix fort à l'aide de ses forces nucléaires justes, pour reprendre les mots du camarade Kim Jong-un, notre dirigeant suprême», a martelé Kim Hyong-jun pendant la conférence intitulée Pour la paix dans la péninsule coréenne et la réunification de la Corée, tenue samedi à Moscou.

    Il a qualifié de «folles» les promesses faites par Donald Trump d'anéantir la Corée du Nord faites devant l'Assemblée générale de l'Onu.

    Selon le diplomate nord-coréen, les actions des États-Unis torpillent le processus de réunification de la Corée et ont conduit les relations entre Pyongyang et Séoul dans une «impasse totale».

    Il a souligné que malgré le changement du gouvernement en Corée du Sud, «la voie menant à l'amélioration des rapports, à la paix et à la prospérité reste complètement bouchée parce que ce pouvoir ne peut pas renoncer à la politique de scission nationale et de confrontation».

    Lire aussi:

    Trump croit savoir qui a en réalité organisé les attentats du 11 septembre
    Une opération du Raid à l’opéra de Nantes où le concert d'une chanteuse iranienne était prévu
    Une quarantaine de morts lors de l'attaque de deux villages au Mali
    Tags:
    frappe nucléaire, menaces, ONU, Kim Hyong-jun, Kim Jong-un, Donald Trump, États-Unis, Corée du Nord
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik