Ecoutez Radio Sputnik
    Drapeau indépendantiste catalan

    L'Espagne «a tant fait» pour eux: des milliers d'Espagnols contre le référendum catalan

    © REUTERS / Albert Gea
    International
    URL courte
    La Catalogne dans l’attente du référendum (2017) (33)
    22169
    S'abonner

    Des milliers de personnes brandissant des drapeaux espagnols ont manifesté samedi à Madrid, Barcelone et dans d'autres villes pour défendre l'unité de l'Espagne à la veille d'un référendum d'autodétermination. «L'Espagne a tant fait pour ces gens, je ne sais pas ce qu'ils veulent de plus», a confié à Sputnik l'un des manifestants, Carlos Brugeiras.

    À Barcelone, tout comme à Madrid et dans plusieurs autres grandes villes espagnoles, des milliers de partisans de l'unité du pays sont descendus dans les rues lors d'une journée d'action contre la tenue du référendum catalan d'autodétermination fixé au 1er octobre prochain. Des dizaines de personnes se sont rassemblées sur la place Sant Jaume, dans le quartier historique de Barcelone, scandant «Vive l'Espagne», a précisé un correspondant de Sputnik présent sur place.

    «L'Espagne a tant fait pour ces gens, je ne sais pas ce qu'ils veulent de plus. Cela ne vous semble pas étrange que, vu le monde où nous vivons, le reste de l'Espagne achète tant de produits catalans?», a confié à Sputnik l'un des militants, Carlos Brugeiras.

    Lui, il est Catalan et estime que les indépendantistes se leurrent à ce propos.

    «Je crois que rester dans la composition de l'Espagne sera mieux pour tout le monde», a-t-il résumé.

    A Madrid, les manifestants se sont retrouvés sur la place de Cibeles où se trouve la mairie, au cœur de la capitale, à l'appel d'un collectif conservateur, la Fondation pour la défense de la nation espagnole (Denaes), a constaté un journaliste de l'AFP.

    Brandissant le drapeau national, ou le portant comme une cape sur les épaules, ils criaient «la Catalogne fait partie de l'Espagne», des refrains des supporters de football comme «je suis espagnol, espagnol, espagnol», ou «on va se les faire».

    Certains criaient même «Puigdemont en prison», faisant allusion à Carles Puigdemont, qui préside le gouvernement régional indépendantiste de Catalogne et compte maintenir le référendum malgré l'interdiction du gouvernement central de Madrid.

    Des manifestations pro-unité ont également eu lieu dans le sud du pays, à Séville et Malaga, à Alicante et Valence (sud-est), à Santander et Valladolid (nord) et en Galice, à Saint-Jacques de Compostelle et à La Corogne (nord-ouest). Dans cette dernière région ont aussi eu lieu de petits rassemblements pro-référendum, tout comme à Madrid.

    La tension reste vive entre le gouvernement central et l'exécutif autonome catalan à l'approche du référendum d'autodétermination que la Généralité de Catalogne veut organiser le 1er octobre malgré l'interdiction de Madrid.

    Pour rappel, lors des élections régionales de 2015, les indépendantistes avaient obtenu 47,6% des suffrages et le camp soutenant le maintien au sein de l'Espagne 51,28%. Plus de 70% des Catalans souhaitent cependant pouvoir s'exprimer à travers un référendum en bonne et due forme, selon tous les sondages.

    Dossier:
    La Catalogne dans l’attente du référendum (2017) (33)

    Lire aussi:

    Un requin arrache une partie du bras d’un plongeur qui parvient à nager jusqu’à la côte – photos
    PSG - Galatasaray: des heurts près du Parc des Princes, un blessé - vidéos
    «On va durcir»: le plan d’action des policiers après les annonces de Philippe - vidéos
    OPEX: l’armée française engagée dans des missions de plus en plus violentes
    Tags:
    indépendantistes, indépendance, vote, manifestation, référendum, Madrid, Barcelone, Catalogne, Espagne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik