Ecoutez Radio Sputnik
    Le siège de la CIA

    La CIA recherche des russophones pour «dévoiler la vérité», les internautes morts de rire

    © AP Photo / J. Scott Applewhite
    International
    URL courte
    24541

    Une annonce d’embauche publiée par la CIA sur Twitter amuse fortement les internautes. À en croire l’agence centrale de renseignement US, il faut parler russe pour pouvoir «dévoiler la vérité»!

    De nombreux utilisateurs des réseaux sociaux se moquent depuis vendredi de l’Agence centrale de renseignement (CIA) des États-Unis qui propose des postes de linguistes aux citoyens américains maîtrisant le russe.

    «Savez-vous ce que vous pouvez faire en tant qu’agent-linguiste de la CIA? Dévoiler la vérité», est-il indiqué en russe dans un message publié par la CIA sur Twitter. 

    ​L’agence propose un salaire annuel d’environ 104.000 dollars aux personnes capables d’effectuer «des traductions précises de haut niveau» et de réaliser d’autres missions linguistiques pour le centre opérationnel de la CIA. Les candidats, qui doivent avoir la nationalité américaine et être titulaires d’un diplôme d’études supérieures, devront également subir passer des tests médicaux, psychologiques et polygraphiques.

    «J’ai des principes éthiques, une conscience et une dignité. Je ne suis donc pas admissible au travail pour les tueurs et les terroristes de la CIA», a écrit un utilisateur de Twitter.

    ​«Pourquoi dois-je parler russe pour "dévoiler la vérité"? Edward Snowden l’a fait sans maîtriser le russe», note un autre internaute.

    ​«Il faudra sans doute se livrer au trafic de drogue, aux coups d’État et réécrire l’histoire», suppose un troisième.

    Un utilisateur de Twitter a considéré le message de la CIA comme un piège et y a répondu par un mème de l’acteur Tom Hardy.

    ​Parmi les commentateurs de l’annonce publiée par la CIA, l’on trouve aussi ceux qui critiquent l’utilisation d’un détecteur de mensonge pendant la procédure d’embauche des candidats.

    «Si vous comptez postuler à ce poste (ou à n’importe quel autre) chez la CIA, renseignez-vous sur la pseudoscience de la polygraphie», indique un internaute.

    ​«Quel dommage. J’ai la nationalité américaine et je parle couramment le russe. Si j'étais un vilain, j’irais sûrement à la CIA et gagnerais de l'argent», se lamente un commentateur.

    ​D’autres internautes ont noté que l’offre de la CIA n’était pas assez généreuse pour un linguiste de haut niveau.

    «Vous devriez proposer un salaire adapté au marché. C’est une proposition très intéressante pour un spécialiste, mais pas assez bonne pour vivre à New York», estime un internaute.

    ​«Est-ce une simple bêtise où bien la CIA entend jeter l’ombre sur Donald Trump?» s’interroge un autre.

    ​«Nous avons besoin de plus de personnes comme Snowden pour démasquer cette organisation corrompue qui abuse de ses pouvoirs et tue des innocents», conclut un commentateur.

    ​Les internautes se sont aussi moqués de l’appel de la CIA parlant de «dévoiler la vérité».

    ​«La vérité est quelque part par-là», a écrit un commentateur ajoutant une vidéo avec les agents Mulder et Scully de la série télévisée X-Files.

    ​En été dernier, le directeur de la CIA Michel Pompeo a de nouveau affirmé que la Russie s’était ingérée dans la présidentielle américaine de 2016, sans pour autant fournir aucune preuve d’implication des autorités russes dans les attaques informatiques aux États-Unis.

    Malgré l’absence de preuves, Washington a adopté de nouvelles sanctions contre la Russie en décembre 2016, dans le but de mettre fin aux activités présumées des «hackers russes». Les États-Unis ont expulsé 35 diplomates russes, gelé les biens diplomatiques russes à New York et à San Francisco et ont adopté des sanctions contre trois sociétés informatiques russes.

    Tags:
    Internet, Twitter, CIA, Edward Snowden, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik