Ecoutez Radio Sputnik
    référendum au Kurdistan irakien

    Le Kurdistan irakien s'élève contre les décisions de Bagdad sur le référendum

    © Sputnik . Hikmet Durgun
    International
    URL courte
    Polémique autour du référendum kurde (2017) (48)
    1413

    Le parlement du Kurdistan irakien a rejeté les résolutions du gouvernement concernant le référendum sur l'indépendance, selon la chaîne de télévision kurde Rudaw TV.

    Les députés du parlement du Kurdistan irakien ont entièrement rejeté les décisions prises par le gouvernement du pays au sujet du référendum sur l'indépendance de cette région autonome, a annoncé ce samedi la chaîne de télévision kurde Rudaw TV à l'issue d'une réunion du parlement à Erbil.

    À l'issue de consultations qui ont duré plus de six heures, «le parlement a rejeté toutes les résolutions des autorités irakiennes sur le référendum». Les députés kurdes ont affirmé que le plébiscite n'était pas contraire à la Constitution de l'Irak.

    «Nous exigeons que les pays voisins [La Turquie et l'Iran, ndlr] respectent les lois de la région kurde et nous appelons la communauté internationale à respecter la décision du peuple du Kurdistan irakien», souligne un communiqué du parlement.

    Le référendum sur l'indépendance du Kurdistan irakien, fermement condamné par le gouvernement du pays, s'est tenu le 25 septembre dernier. La population de la région autonome a voté à 92% en faveur de son indépendance.

    Avant même la publication des résultats officiels, le parlement de Bagdad a adopté certaines mesures contre la démarche, selon lui, anticonstitutionnelle d'Erbil. Les législateurs ont notamment exigé de dépêcher des forces de sécurité dans les régions disputées contrôlées par le Kurdes, de fermer des postes-frontière se trouvant hors de l'autorité de l'État, de remettre les gisements sous la juridiction du ministère du Pétrole et de fermer les représentations diplomatiques à Erbil. Une interdiction de vols internationaux dans les aéroports du Kurdistan irakien est entrée en vigueur le 29 septembre.

    Le Kurdistan irakien est une région autonome au sein de l'Irak dont le statut est défini par la Constitution du pays. En mars dernier, lors d'une rencontre avec le secrétaire général de l'Organisation des Nations unies (Onu), Antonio Guterres, le Président du gouvernement régional du Kurdistan irakien, Massoud Barzani, avait déclaré qu'un référendum d'indépendance serait organisé prochainement. Plus tard, sa date avait été fixée au 25 septembre. La région autonome du Kurdistan est située dans le nord et le nord-est de l'Irak.

    Dossier:
    Polémique autour du référendum kurde (2017) (48)

    Lire aussi:

    Tensions à Paris après la victoire de l'Algérie, les forces de l'ordre utilisent des gaz lacrymogènes
    Un jeune homme tué au fusil-mitrailleur en pleine rue dans le centre de Paris – images
    Engloutie par les flammes, la station spatiale chinoise quitte son orbite – vidéo
    Tags:
    indépendance, référendum, ONU, Massoud Barzani, Antonio Guterres, Kurdistan irakien, Erbil, Bagdad, Irak
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik