International
URL courte
La tenue du référendum de l'indépendance en Catalogne (63)
334
S'abonner

La police autonome catalane a fermé de nombreux bureaux de vote qui devaient accueillir les participants au référendum sur l'autodétermination de la Catalogne, a déclaré à Sputnik une porte-parole de la police.

Durant la première moitié de la journée, les Mossos d'Esquadra, police autonome catalane, ont fermé 183 bureaux de vote qui avaient été ouverts pour le référendum sur l'autodétermination, a déclaré à Sputnik une porte-parole de cette structure.

«À 13h00 (heure locale), nous avions fermé 183 écoles qui devaient accueillir des bureaux de vote», a-t-elle indiqué, en précisant qu'il s'agissait des écoles fermées par les Mossos d'Esquadra — sans compter celles qui l'ont été par la police nationale et la Garde civile — afin d'empêcher la tenue de ce vote considéré comme illégal par Madrid.

La police espagnole a eu recours dimanche à des bombes assourdissantes et des balles en caoutchouc afin de disperser ceux qui souhaitaient voter lors du référendum d'autodétermination organisé par les autorités catalanes, a annoncé la presse espagnole. Les affrontements entre la police et les manifestants catalans ont déjà fait 337 blessés, a indiqué le gouvernement catalan sur son compte Twitter.

Dimanche 1er octobre, les autorités catalanes tiennent un référendum sur l'autodétermination. La Cour constitutionnelle d'Espagne a suspendu tous les documents adoptés par la Généralité et le Parlement de Catalogne relatifs au vote, déclarant illégales toutes les actions des autorités catalanes concernant le référendum. La veille, plus de la moitié des écoles qui devaient servir dimanche de bureaux de vote ont été mises sous scellés. La police espagnole a affirmé qu'elle avait pris sous son contrôle la plus grande partie des 2.315 écoles catalanes. Le gouvernement catalan affirme pour sa part que plus de 70% bureaux de vote restent ouverts.

Dossier:
La tenue du référendum de l'indépendance en Catalogne (63)

Lire aussi:

Un chien protège un garçon de trois ans perdu dans les bois
La punition qu’un père administre à ses filles qui refusent de porter le voile
Quelle a été la réaction de l’épouse de Benjamin Griveaux à la publication de ses vidéos X?
Au Cameroun, les mangeurs de chats et de chiens n’en démordent pas…
Tags:
bureaux de vote, émeutes, vote, autodétermination, référendum, Twitter, Inc, Mossos d'Esquadra, Sputnik, Madrid, Catalogne, Espagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook