International
URL courte
13551
S'abonner

Plus les autorités américaines essaient «d'étouffer» la chaîne RT, plus les téléspectateurs américains lui manifestent leur soutien, a constaté la rédactrice en chef de Sputnik et de RT, Margarita Simonian.

Margarita Simonian, rédactrice en chef de Sputnik et de la chaîne RT, a déclaré que les téléspectateurs américains manifestaient leur soutien à RT qui résiste aux pressions exercées par les autorités américaines, selon le quotidien Rossiïskaïa gazeta.

«Nos spectateurs nous soutiennent et nous les en remercions. Nombreux sont les Américains qui écrivent sur les réseaux sociaux que c'est une trahison de la liberté d'expression, qui a pourtant été inventée en Amérique. Ils nous formulent leur reconnaissance pour la diffusion de nouvelles qu'ils ne trouvent pas sur CNN», a-t-elle noté.

Plus les autorités américaines essayaient «d'étouffer» la chaîne, plus important était le nombre de spectateurs. «Voilà pourquoi ils nous ont frappés avec une massue, nous plaçant dans des conditions dans lesquelles il est pratiquement impossible de travailler», a poursuivi Margarita Simonian.

Selon elle, si les pressions ne cessaient pas et si la chaîne était enregistrée comme agent étranger, «on pourrait nous obliger à fournir toutes nos informations confidentielles […] jusqu'à la publication d'adresses privées et du montant des salaires». Or, aucun média n'est en droit d'exiger de son personnel de tels sacrifices. Toutefois, a-t-elle ajouté, «les avocats nous disent qu'en cas de refus d'enregistrement, nos employés pourraient être jetés en prison».

«Dans le pire des cas, nous quitterons le territoire des États-Unis et ne diffuserons plus là-bas», a-t-elle indiqué précédemment.

Le ministère russe des Affaires étrangères a également réagi à la situation. Son porte-parole, Maria Zakharova, a déclaré que la Russie pourrait adopter des mesures de rétorsion si les États-Unis renforçaient les pressions sur les médias russes dans le pays.

Auparavant, Washington a exigé que le prestataire de services de la chaîne RT America aux États-Unis soit enregistré en tant qu'agent étranger. De son côté, Margarita Simonian, rédactrice en chef de Sputnik et de RT, a déclaré que les États-Unis avaient «enterré toute liberté d'expression» tandis que ces décisions étaient «de nature politique». Elle a indiqué que Moscou adopterait des mesures de rétorsion, ce qui ne «ne serait profitable» à aucune des parties.

Lire aussi:

Une fillette de 3 ans étranglée par sa mère de 19 ans en train de hurler «Jésus de Nazareth»
Didier Raoult interpelle l'OMS sur le remdesivir et en dénonce les effets secondaires
Un important incendie se déclare dans un immeuble au Havre - images
Tags:
pressions, liberté d'expression, médias, Rossiïskaïa gazeta, CNN, chaîne de télévision russe RT, Sputnik, Maria Zakharova, Margarita Simonian, Washington, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook