Ecoutez Radio Sputnik
    Los Mossos d'Esquadra, la police catalane

    Jubilation et fraternisation: le visage humain du référendum catalan (images)

    © REUTERS/ /Susana Vera
    International
    URL courte
    La tenue du référendum de l'indépendance en Catalogne (63)
    143134354

    En dépit des scènes de chaos et des agressions, les Catalans ont exprimé leur admiration pour le travail des policiers locaux, qui ont agi pour assurer la sécurité de leurs citoyens dans une atmosphère extrêmement tendue. Voici les photos les plus fortes du 1er octobre en Catalogne.

    Des milliers de personnes ont afflué dimanche aux bureaux de vote, espérant influencer le sort de la Catalogne. Alors que les agents de la police espagnole et de la Garde civile tentaient de bloquer l'accès aux bureaux de vote et de saisir les urnes, les pompiers et agents de Mossos d'Esquadra, la police locale, ont protégé les citoyens de la violence.

    Sur l'une des photos les plus émouvantes de la journée et les plus partagées sur les réseaux sociaux, un résident de la ville de Lleida prend dans ses bras un policier local en larmes.

    «Il y a eu beaucoup de personnes qui les ont embrassés», explique Boris Llona, l'auteur de la photographie.

    Comme l'explique un témoin de ces événements, la journaliste Roser Perera, un agent de Mossos d'Esquadra a éclaté en sanglots en raison de l'intervention de la police espagnole.

    Une autre vidéo, filmée à Viella, montre une foule qui chante et encourage la police locale. On peut y voir un agent incapable de résister à l'émotion, essuyant une larme, tandis qu'un autre couvre son visage pour ne pas montrer qu'il pleure. Un homme sort de la foule pour le consoler et le prend dans ses bras.

    Offrir des œillets de couleurs différentes ou en décorer les voitures de Mossos est déjà devenu une tradition catalane pour montrer l'appréciation du travail des policiers.

    Dans le même temps, au moins six tribunaux catalans ont engagé des poursuites contre des agents de Mossos d'Esquadra soupçonnés de désobéir aux ordres de la Cour suprême de Catalogne, qui avait exigé d'empêcher l'utilisation des lieux publics pour tenir un référendum d'indépendance en Catalogne.

    Les policiers catalans ont répondu sur Twitter que leurs actions visaient à assurer la primauté du droit et la sécurité des citoyens: «Nos actions n'ont pas affecté la vie normale des citoyens, les principes de pertinence et de proportionnalité ont été pleinement observés.»

    Dossier:
    La tenue du référendum de l'indépendance en Catalogne (63)

    Lire aussi:

    Un vote enlisé dans les violences: «le visage de la démocratie espagnole d’aujourd’hui»
    Référendum catalan: plus de 460 personnes blessées dans des heurts
    La police catalane a fermé 183 bureaux de vote
    Tags:
    référendum, bureaux de vote, police, Espagne, Catalogne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik