International
URL courte
Fusillade de Las Vegas (22)
22302
S'abonner

Le Président russe a présenté ses condoléances à Donald Trump et au peuple américain après l'attaque meurtrière de Las Vegas.

Vladimir Poutine s'est dit bouleversé par l'attentat commis hier soir (heure de Las Vegas) aux Etats-Unis où plusieurs dizaines d'Américains étaient morts et des centaines d'autres avaient été blessés.

«Le crime qui a coûté la vie à des dizaines de civils choque par sa cruauté», a affirmé le dirigeant russe dans un télégramme adressé à son homologue américain.

En outre, M.Poutine a exprimé sa plus profonde sympathie aux familles et aux proches des victimes et adressé ses voeux de prompt rétablissement aux personnes blessées.

La fusillade a éclaté dimanche soir (heure de Las Vegas) pendant le festival de musique country Route 91 Harvest, qui avait réuni quelque 22.000 personnes sur un terrain situé entre l'aéroport et l'hôtel-casino Mandalay Bay de Las Vegas. L'homme, qui a ouvert le feu depuis le 32e étage de l'hôtel-casino, a tué 58 personnes et en a blessé 515 autres, d'après le shérif de Las Vegas, Joe Lombardo. Les terroristes de Daech ont revendiqué l'attentat.

Le tireur a été identifié comme étant Stephen Paddock, 64 ans, résident local de Las Vegas. L'homme était connu des autorités locales mais n'était pas connu, en revanche, des services de la police fédérale. Les forces de l'ordre ont trouvé une dizaine d'armes à feu dans sa chambre d'hôtel. Une photo de l'auteur présumé de l'attaque a été diffusée sur les réseaux sociaux et dans les médias.

Dossier:
Fusillade de Las Vegas (22)

Lire aussi:

Le massacre de Las Vegas perpétré avec une «arme de destruction massive»
Plus de 400 personnes hospitalisées après la fusillade de Las Vegas
Images glaçantes de la fusillade à Las Vegas (vidéo)
Un glacier de 500.000 mètres cubes risque de se détacher du Mont Blanc, évacuation en cours
Tags:
deuil, condoléances, fusillade, victimes, Donald Trump, Vladimir Poutine, Las Vegas, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook