Ecoutez Radio Sputnik
    Official residence of the U.S. President, the White House in Washington D.C.

    Les USA refusent de condamner l’application de la peine de mort pour homosexualité

    © Sputnik. Natalia Seliverstova
    International
    URL courte
    161912

    Après avoir voté contre une résolution de l’ONU visant à abolir la peine de mort pour homosexualité, les États-Unis se retrouvent sur cette question solidaires de l’Arabie saoudite, des Emirats arabes unis, du Qatar, de l’Irak, et du Burundi.

    Au Conseil des droits de l'homme de l'ONU, l'ambassadrice américaine a voté contre l'abolition de la peine de mort pour homosexualité.

    Le Conseil des droits de l'Homme de l'ONU a adopté, vendredi 29 septembre, par 27 voix contre 13 et 7 abstentions, une résolution condamnant l'usage injustifié de la peine de mort prononcée à l'encontre des femmes, des personnes handicapées, pour homosexualité ou sur des critères ethniques.

    La France, qui a aboli la peine de mort en 1981, a voté pour.

    Les pays qui ont voté contre sont les Etats-Unis, le Bangladesh, l'Egypte, la Chine, le Burundi, l'Inde, le Japon, le Qatar, l'Arabie Saoudite, les Emirats arabes unis, l'Irak et l'Ethiopie.

    Lire aussi:

    Erdogan évoque un référendum sur le rétablissement de la peine de mort
    Exclusif: Crimes contre l’humanité au Burundi? L'ambassadeur démonte le rapport de l’Onu
    Résolution sur la Syrie à l’Onu: la Maison-Blanche affirme avoir fait fléchir la Chine
    Tags:
    peine de mort, homosexualité, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik