International
URL courte
13310
S'abonner

Après des délégations française, allemande, italienne et américaine, c’est au tour d’une délégation norvégienne de se rendre en Crimée pour constater de ses propres yeux la situation actuelle sur le terrain.

Pour la première fois, une grande délégation norvégienne, composée de 11 politiciens et hommes d'affaires, est attendue du 5 au 12 octobre en Crimée, a annoncé le chef de l'autonomie culturelle de Crimée, Iouriï Gempel.

Selon M.Gempel, la délégation comprend également deux députés allemands.

«Tout d'abord, nous allons leur montrer un peu la Crimée, afin qu'ils parlent directement avec la population. Ensuite, des réunions officielles auront lieu, a déclaré à Sputnik Iouriï Gempel, ajoutant que cette visite avais été rendue possible par le projet de diplomatie populaire.

De plus en plus de politiciens européens viennent dans la péninsule constater de leurs propres yeux que la Crimée prospère et que les droits des citoyens y sont respectés.

Des parlementaires italiens, allemands, américains se sont déjà rendus en Crimée. Une délégation internationale composée de députés européens, de politiciens de l'UE, de la CEI et d'Amérique latine — soit une vingtaine de personnes au total — a aussi visité la Crimée afin de voir comment la situation évoluait dans la région et ce qui avait changé depuis sa réunification avec la Russie.

Une délégation de parlementaires français dirigée par le député de l'Assemblée nationale Thierry Mariani avait également visité deux fois la Crimée. En outre, cette année, le député a observé en Crimée la tenue des élections locales et a positivement apprécié leur organisation. 

La Crimée et la ville de Sébastopol ont adhéré à la Russie suite au référendum sur le statut de la péninsule organisé le 16 mars 2014. Au cours de ce référendum, 96,77 % des habitants de la Crimée et 95,6 % des habitants de Sébastopol se sont prononcés pour la réunification avec la Russie.

Lire aussi:

Covid-19: Boris Johnson transféré aux soins intensifs
Plus de 800 morts dus au Covid-19 en France en 24h - vidéo
La Russie a élaboré un schéma de traitement en cas de forme grave du Covid-19
Tags:
délégation, visite, référendum en Crimée (2014), Thierry Mariani, Crimée, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook