International
URL courte
1211
S'abonner

Plus d’un an après le coup d’État raté, Ankara poursuit sa vaste campagne de purges, ordonnant cette fois-ci l’interpellation d’un employé du consulat général des États-Unis où s’exile Fethullah Gülen, accusé d’être l’instigateur du putsch.

La justice turque a ordonné l'arrestation d'un employé du consulat général des États-Unis à Istanbul pour des liens présumés avec les putschistes à l'origine du coup d'État avorté de juillet 2016, relate l'agence turque Anatolie.

Il est notamment accusé d'«espionnage», de tentative de renverser le gouvernement et de liens avec les réseaux du prédicateur qui s'est exilé aux États-Unis, Fethullah Gülen, désigné par Ankara comme le cerveau du putsch avorté de juillet 2016 contre le Président Recep Tayyip Erdogan.

Le refus des États-Unis d'accéder à la demande turque d'extradition de M. Gülen est une source de tension permanente entre les deux pays.

En mars, l'ambassade américaine avait dû s'expliquer sur un appel téléphonique du consulat d'Istanbul à un meneur présumé du putsch avorté en Turquie, révélé par la presse turque à la veille d'une visite à Ankara du secrétaire d'État Rex Tillerson.

L'ambassade avait alors confirmé que le consulat général à Istanbul avait appelé le 21 juillet, moins d'une semaine après la tentative de putsch, un numéro appartenant à Adil Öksüz, précisant que cet appel était destiné à l'informer que le visa américain qu'il détenait avait été révoqué.

Dans le cadre de la vaste campagne de purges qui a suivi la tentative de putsch de juillet 2016, plus de 50.000 personnes ont été arrêtées et 150.000 professeurs, juges, militaires et autres membres de la fonction publique ont été suspendus de leurs fonctions.

Lire aussi:

Covid-19, en continu: la France n’est pas «encore au pic épidémique», prévient Véran
Quand La Poste cachait un immense stock de masques en période de pandémie
«C'est n'importe quoi!»: l’exécutif nie les dates du déconfinement annoncées en direct par Hanouna
Covid-19: Boris Johnson transféré aux soins intensifs
Tags:
tentative de putsch en Turquie (2016), Fethullah Gülen, Recep Tayyip Erdogan, Ankara, Turquie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook