International
URL courte
241053
S'abonner

Les États-Unis portent un intérêt particulier au Venezuela car ce pays possède l’une de plus importantes réserves de pétrole du monde, a expliqué dans une interview à Sputnik l’ex-Présidente brésilienne Dilma Rousseff.

Sur fond de tensions accrues entre les États-Unis et le Venezuela, l'ex-Présidente brésilienne, Dilma Rousseff, dévoile dans une interview, accordée à Sputnik la cause de cet intérêt de Washington envers Caracas.

«Cela fait déjà longtemps que Washington porte cet intérêt particulier puisqu'en Amérique latine, et dans un contexte de production mondialisée du pétrole, le Venezuela possède l'une de plus importantes réserves de pétrole au monde. Le Venezuela est un pays assez riche, il a des terres fertiles», a-t-elle expliqué.

Par ailleurs, Mme.Rousseff a souligné que le Venezuela est un pays très important pour l'ordre géopolitique international. Elle a rappelé que le Brésil a toujours assigné une signification particulière aux «voisins latino-américains» afin de contribuer au dialogue multilatéral.

Suite à la décision du Président américain d'inclure le Venezuela à la liste des pays avec des restrictions d'entrée aux États-Unis, M. Maduro a affirmé que, pour atteindre la «prospérité», il était nécessaire d'«avoir des fusils, des missiles et des tanks bien huilés, préparés […] pour défendre chaque mètre du territoire en cas de besoin».

Washington a déjà imposé des sanctions financières contre le Venezuela, et le Président américain a prévenu début août que les États-Unis étudiaient plusieurs options, y compris militaires, pour mettre fin à la crise.

Lire aussi:

Lalanne risque cinq ans de prison pour son appel à l’armée visant à destituer Macron
«Le jour de son agression, Yuriy avait un tournevis dans sa poche», selon BFM TV
«Scandalisé» par Génération identitaire, Darmanin met à l'étude sa dissolution
Un maire annonce un reconfinement de cinq semaines avant de faire marche arrière - vidéo
Tags:
tensions, crise, production, pétrole, Donald Trump, Nicolas Maduro, Dilma Rousseff, États-Unis, Venezuela, Brésil
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook