Ecoutez Radio Sputnik
    Donald Trump

    La Maison-Blanche indique qui «protège le monde du chaos»

    © REUTERS/ Jonathan Ernst
    International
    URL courte
    10882827135

    La porte-parole de l'administration présidentielle américaine, Sarah Sanders, a déclaré que c’était Donald Trump qui «protégeait le monde du chaos».

    Le Président américain, qui a auparavant menacé d'anéantir la Corée du Nord et qualifié Kim Jong-un d'«homme-fusée», est une personne qui empêche le monde de basculer dans le chaos, selon la porte-parole de la Maison-Blanche, Sarah Sanders.

    «Je crois que c'est le Président qui protège le monde du chaos», a déclaré Mme Sanders lors d'un briefing.

    La Maison-Blanche a également noté qu'une équipe «incroyable» aidait M.Trump, ainsi que ses alliés, à travers le monde.

    «Il a une équipe incroyable qui l'aide à poursuivre cet effort et il a eu d'énormes succès sur la scène internationale en travaillant avec nos alliés et en se confrontant à nos ennemis. Nous allons continuer à faire cela, et nous allons continuer à le faire en équipe avec le Président qui dirige cet effort», a ajouté la porte-parole.

    Lors de son premier discours devant l'Assemblée générale de l'Onu mardi, Donald Trump a menacé de «détruire totalement» la Corée du Nord, affublant son dirigeant Kim Jong-un du surnom de «Rocket Man» («l'homme-fusée»), «embarqué dans une mission-suicide pour lui et son régime».

    En réponse aux déclarations de M. Trump, Pyongyang a pour sa part évoqué la possibilité de procéder à l'essai d'une bombe H d'une puissance sans précédent dans l'océan Pacifique.

     

    Par la suite, le chef de la Maison-Blanche a promis via son compte Twitter de mettre le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un à l'épreuve «comme jamais», tout en le traitant de «forcené».

    Lire aussi:

    Trump promet de s’occuper du «petit homme-fusée» Kim Jong-un
    Lavrov explique pourquoi Washington ne frappera pas Pyongyang
    Trump promet une «épreuve inédite» au «forcené» de Kim Jong-un
    Tags:
    chaos, Donald Trump, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik