Ecoutez Radio Sputnik
    L'APCE compte des pertes de la décision de Moscou de ne pas payer sa contribution

    L'APCE compte des pertes de la décision de Moscou de ne pas payer sa contribution

    © Sputnik . Vladimir Fedorenko
    International
    URL courte
    23711

    Les rentrées budgétaires du Conseil de l’Europe sont fortement à la baisse en raison de la décision de Moscou de suspendre ses versements. Le manque à gagner se chiffre en millions d’euros, estime Ian Liddell-Grainger, député de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE).

    Le Conseil de l'Europe perd «d'énormes sommes» à cause de la décision de la Russie de suspendre le versement de sa contribution au budget du Conseil en 2017, a déclaré Ian Liddell-Grainger, rapporteur du bureau de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe.

    «La délégation russe déclare qu'elle ne veut pas remplir ses obligations. L'argent que nous perdons constitue une somme très importante», a indiqué M. Grainger.

    «Cela entravera beaucoup notre travail. Je pense que le Secrétaire général fera tout possible pour atténuer les conséquences», a-t-il déclaré.

    À la fin du mois de juin de 2017, Sergueï Lavrov, chef de la diplomatie russe, a informé Thorbjørn Jagland, secrétaire général du Conseil de l'Europe, que la Russie, un des principaux donateurs de cette organisation, suspendait ses versements (presque 110 millions d'euros, selon des experts) jusqu'au rétablissement du mandat de sa délégation ne soit pleinement rétabli.

    En conséquence, Moscou n'envoie plus depuis 2016 les documents nécessaires à l'accréditation de la délégation russe.

    Après la réunification de la Crimée avec la Russie en 2014, l'APCE a adopté une résolution condamnant les actions de Moscou. Au début du mois de janvier 2015, l'APCE a privé la Russie de son droit de vote, laquelle a réagi en suspendant son activité au sein de cette structure.

    Lire aussi:

    Trump menace d'«effacer» l'Iran en cas d'attaque contre les USA
    Une explosion se serait produite dans une raffinerie en Espagne (images)
    «Julian Assange est torturé, notre crainte est qu’il meure en prison»
    Tags:
    députés, organisations internationales, contribution, sanctions, budget, Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE), Conseil de l'Europe, Thorbjorn Jagland, Sergueï Lavrov, Europe, Crimée, Moscou, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik