International
URL courte
La Catalogne après le référendum d’autodétermination (62)
14826
S'abonner

Des manifestants unionistes ont fait des saluts fascistes lors des manifestations organisées dimanche dernier en Espagne contre l’indépendance catalane. Des membres d’organisations nationalistes espagnoles soutiennent donc l’unité du pays.

Des unionistes d'extrême-droite ont fait des saluts fascistes au cours des manifestations pour l'unité de l'Espagne qui ont eu lieu le 8 octobre, dans plusieurs villes espagnoles, y compris à Madrid et Barcelone, informe l'Independent.

Des activistes du parti nationaliste La Phalange espagnole vêtus de blanc et faisant des saluts fascistes y ont scandé «Pour l'unité de l'Espagne» et appelé à arrêter Carles Puigdemont, le Président de la Généralité de Catalogne.

Lors de la consultation populaire du 1er octobre, qui a été émaillée de violents heurts avec la police, plus de 90% des électeurs qui se sont déplacés aux urnes ont voté pour l'indépendance de la Catalogne. Or, le gouvernement de Mariano Rajoy refuse de négocier avec les autorités catalanes et exigent que ces dernières s'engagent au préalable à ne pas proclamer unilatéralement l'indépendance de leur région.

Dossier:
La Catalogne après le référendum d’autodétermination (62)

Lire aussi:

Traitée d’«Arabe de service», la policière syndicaliste Linda Kebbab porte plainte contre le «journaliste» Taha Bouhafs
«Chut, taisez-vous!»: Didier Raoult s’en prend à une journaliste de BFM TV
Hommage à Adama Traoré: Camélia Jordana chante qu'il est temps de «prendre les armes» - vidéo
Tags:
partis politiques, nationalistes, référendum, indépendance, manifestation, Mariano Rajoy, Carles Puigdemont, Barcelone, Madrid, Catalogne, Espagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook