International
URL courte
401062
S'abonner

La Russie et la Chine condamnent la militarisation de l'Asie du Nord-Est et se déclarent préoccupées par la situation dans la péninsule coréenne, mais s'opposent fermement à toute menace d'emploi de la force, d'où qu'elle vienne, a déclaré ce mardi le ministère russe des Affaires étrangères.

Analysant la situation concernant la Corée du Nord, Moscou et Pékin rejettent toute menace d'emploi de la force, d'où qu'elle vienne, a indiqué ce mardi le ministère russe des Affaires étrangères. Ils condamnent la militarisation de l'Asie du Nord-Est qui revêt un caractère déstabilisateur et qui rapproche la région d'un conflit militaire, a-t-il ajouté.

«La Russie et la Chine dénoncent la militarisation de l'Asie du Nord-Est qui se poursuit à des cadences accélérées, qui revêt un caractère destructeur pour la sécurité et la stabilité régionales et qui risque de déboucher sur un conflit militaire à grande échelle», a souligné le ministère russe.

Lors d'un échange de vues sur la situation dans la péninsule coréenne, «les deux parties ont confirmé leur attachement à un règlement politique et diplomatique pacifique et leur rejet de toute menace d'emploi de la force, d'où qu'elle vienne».

Le huitième volet du Dialogue russo-chinois sur la sécurité en Asie du Nord-Est a rassemblé mardi le chef adjoint de la diplomatie russe, Igor Morgoulov, et le représentant spécial du gouvernement chinois aux affaires de la péninsule coréenne, Kong Xuanyou.

Ces déclarations interviennent dans le contexte d'aggravation de la situation, un conflit armé entre la Corée du Nord et les États-Unis étant plus réel que jamais. Les tensions autour des programmes nucléaire et balistique de la Corée du Nord ne cessent de croître ces derniers mois, alors que Pyongyang multiplie les tirs de missiles. Pyongyang a récemment déclaré avoir achevé les préparatifs d'une frappe contre l'île de Guam, située dans l'océan Pacifique et qui abrite la base aérienne américaine d'Andersen ainsi que la base navale d'Apra Harbor.

Lire aussi:

«J’ai déjà fait barrage, cette fois c’est fini»: la Une de Libération sur le RN indigne la majorité
La DCA syrienne repousse une attaque de missiles au-dessus de Damas, selon Sana
Une fête d’anniversaire se transforme en rixe «d’une rare violence» à Marseille
«Ils ont été lynchés»: deux policiers agressés lors d’une intervention près d’Agen
Tags:
force, aggravation, nucléaire coréen, tensions, Igor Morgoulov, Asie du Nord-Est, Péninsule de Corée, Pyongyang, Guam, Corée du Nord, Pékin, Moscou, Chine, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook