International
URL courte
26410
S'abonner

Plus d’un mois après la collision entre le destroyer lance-missiles de l'US Navy John S. McCain et un pétrolier au large de Singapour, qui a entraîné la mort de 10 marins américains, l’enquête a établi que le commandant avait mal évalué la situation.

La collision entre le destroyer américain John S. McCain et le pétrolier Alnic MC au large de Singapour, fin août, était «évitable», a annoncé mardi l'US Navy dans un communiqué.

«L'enquête est toujours en cours, mais il est cependant évident que la collision était évitable. Le commandant du navire a mal évalué la situation, alors que son officier adjoint a mal supervisé le programme de formation à bord», indique le message, selon lequel les deux marins ont été relevés de leurs fonctions.

Le destroyer USS John S. McCain est entré en collision le 21 août avec un pétrolier dans le détroit de Singapour, faisant 10 morts. Mi-juin, déjà, sept marins américains avaient péri dans un accident entre le destroyer USS Fitzgerald et un porte-conteneurs au large du Japon.

Deux autres incidents ont opposé des navires de l'US Navy dans le Pacifique cette année, sans faire de victime: en janvier, l'USS Antietam s'est échoué près de sa base japonaise, et en mai l'USS Lake Champlain est entré en collision avec un navire de pêche sud-coréen.

Lire aussi:

Covid-19: la deuxième vague, une fiction?
Didier Raoult répond à l’AP-HP qui l’avait accusé de «faux témoignage»
Cet aliment contribuerait au vieillissement des artères et à l’apparition de maladies cardiaques
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook