International
URL courte
5390
S'abonner

En riposte à la réduction du corps diplomatique russe aux États-Unis et à la saisi des biens à San Francisco, Moscou n’exclut pas de fermer un consulat américain en Russie et de réduire la mission diplomatique américaine à 300 personnes…

Moscou considère diverses options de riposte face à la saisie de bâtiments diplomatiques russes sur le territoire américain et pourrait fermer un consulat américain ou demander à Washington d'établir la parité des effectifs diplomatiques, a expliqué dans un entretien à Sputnik Gueorgui Borissenko, directeur du département Amérique du Nord au sein du ministère russe des Affaires étrangères.

«En ce qui concerne la riposte, […] il existe en diplomatie un principe inaltérable de réciprocité, et les Américains en sont parfaitement conscients. S'ils se sont conduits de la sorte, c'est qu'ils conviennent que nous pouvons appliquer des mesures de rétorsion envers leurs bâtiments diplomatiques en Russie», a-t-il indiqué.

Interrogé quant à l'éventuelle fermeture d'un des Consulats américains en Russie, le responsable a affirmé que «Moscou n'exclu[ait] aucune option, y compris une parité des employés des missions diplomatiques».

Les autorités russes ont déjà ordonné en août une réduction de 60% de ces effectifs, qui ont été ramenés à 455 personnes pour correspondre à ceux du corps diplomatique russe aux États-Unis.

Ce chiffre comprend toutefois les membres de la délégation russe aux Nations unies, qui ont été pris en compte pour exprimer «la bonne volonté» de Moscou dans la crise diplomatique avec Washington, mais la situation pourrait changer, a averti Gueorgui Borissenko.

«Dans ce cas, le personnel américain en Russie devrait passer à 300 personnes, voire moins», a-t-il ajouté.

Lire aussi:

L’avocat de Trump présente au Sénat de Géorgie une première vidéo de «preuve» de fraude électorale
Erdogan espère que la France «se débarrassera au plus vite du danger Macron»
Traversée de l’Algérie avec un âne: le challenge qui passe mal sur les réseaux sociaux
L’organisateur de l’orgie gay ayant accueilli l’eurodéputé hongrois livre des détails de la soirée
Tags:
biens diplomatiques, consulat, Gueorgui Borissenko, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook