Ecoutez Radio Sputnik
    Les pourparlers russo-marocains de Rabat

    Une zone de libre-échange entre la Russie et le Maroc créée d'ici à un an

    © Sputnik. Dmitri Astahov
    International
    URL courte
    9441

    La création dans un avenir proche d'une zone de libre-échange permettra à la Russie et au Maroc d'accroître considérablement le volume de leur coopération dans plusieurs domaines, dont l'agriculture, l'énergie et l'industrie, estime le ministre russe de l'Agriculture Alexandre Tkatchev, commentant les pourparlers russo-marocains de Rabat.

    Le mémorandum sur la coopération entre la Commission économique eurasiatique et le gouvernement du Maroc signé le 28 septembre est le premier pas vers l'établissement d'une zone de libre-échange entre la Russie et le Maroc dont la création ne prendra plus d'un an, a déclaré au cours de pourparlers qu'il a eus à Rabat le ministre russe de l'Agriculture, Alexandre Tkatchev.

    «Nous avons déjà créé une telle zone avec le Vietnam, ce qui permettra d'augmenter considérablement nos échanges commerciaux», a-t-il indiqué.

    Le ministre a noté que ce sont les agriculteurs qui en profiteraient en premier lieu.

    Selon lui, la Russie est prête à augmenter ses achats des agrumes à Maroc.

    « Nous sommes prêts acheter plus de mandarines. La part du Maroc sur ce marché en Russie est de 26%. Nous sommes prêts à ce qu'elle atteigne les 50%», a-t-il précisé.

    Quant à l'énergie, M. Tkatchev a confirmé l'intérêt de Moscou de participer à la construction de centrales électriques au Maroc qui fonctionneraient au gaz.

    Le Premier ministre russe Dmitri Medvedev, intervenant à l'issue des négociations avec son homologue Saâdeddine El Othmani, a lui aussi évoqué les perspectives de la coopération russo-marocaine dans le secteur énergétique.

    «Nous pouvons écrire une nouvelle page de la coopération énergétique. Nous sommes prêts pour un plus large éventail de possibilités. En particulier, la livraison de gaz naturel liquéfié nous semble très prometteuse pour répondre aux besoins de l'économie du Maroc […] Pourtant ce n'est pas la seule direction. Nous sommes prêts à discuter avec nos partenaires de tous les domaines de coopération, y compris de celui de l'énergie nucléaire», a-t-il souligné.

    Lire aussi:

    Le Maroc, futur acheteur des S-400 russes?
    Quand la Russie dame le pion à l’Occident dans le Maghreb
    Le Maroc candidat à l’organisation de la Coupe du Monde 2026 de football
    Tags:
    Saâdeddine El Othmani, Alexandre Tkatchev, Dmitri Medvedev, Maroc, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik